dimanche 15 avril 2018

On vous le dit

L’esprit revanchard du DJS de Chlef Le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Chlef a fait preuve, hier, d’un comportement indigne d’un responsable de ce rang, en excluant le représentant d’El Watan de la liste des journalistes et correspondants locaux honorés, à l’occasion d’une cérémonie organisée par ses services au profit des organisateurs du 5e Championnat d’Afrique de cross-country, qui s’est déroulé le 17 mars dernier à Chlef. Il a eu cette attitude revancharde suite à la publication de notre article sur la désorganisation qui a régné le jour de la compétition,notamment au niveau de l’accueil du public. Celui-ci, pour rappel, avait été contraint de suivre les courses à partir d’un canal d’irrigation asséché. Le show organisé hier, au moment où tous les Algériens observent un deuil national suite au crash de l’avion militaire, a plutôt tourné à la mascarade, puisque de nombreux acteurs de l’athlétisme ont boudé cette cérémonie qui ne visait, ni plus ni moins, qu’à promouvoir un échec en réussite . Plus de 2 quintaux de kif traité saisis à Béchar et Tlemcen Plus de 2 quintaux de kif traité ont été saisis, hier, par des détachements de l’Armée populaire nationale (ANP) et des éléments de la Gendarmerie nationale dans les wilayas de Béchar et Tlemcen, a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, un détachement de l’ANP a intercep-té, hier à Béni Ounif, dans la wilaya de Béchar (3e Région militaire), une importante quantité de kif traité, s’élevant à 208,5   kilogrammes, tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté à Bouihi, dans la wilaya de Tlemcen (2e RM), un individu en possession de 9,5 kilogrammes de la même substance, alors que 15 980 comprimés de psychotropes ont été saisis à Tamanrasset (6e RM)», a précisé la même source. L’Algérien Lyesse Laloui distingué par le Conseil européen de la recherche Le chercheur algérien, Pr Lyesse Laloui, a été distingué par le Conseil européen de la recherche (CER), qui lui a attribué le prestigieux prix Advanced ERC Grant, pour le projet Biogeos, lui reconnaissant ainsi son rang de leader dans le domaine de la recherche en bio-cimentation. Le projet Biogeos (Bio-mediated GEO-Material Strengthening) développe l’utilisation de pro-cessus biologiques en géotechnique ayant pour vertu de renforcer la stabilité des infrastructures. Les innovations développées au sein de ce projet sont en train de «révolutionner» les technologies de stabilisation des sols et d’apporter une réponse durable à la protection des infrastructures face aux phénomènes climatiques, tels que les tremblements de terre, les glissements de terrain ou encore les phénomènes d’érosion du sol. Le prix Advanced ERC Grant est doté d’un soutien financier de 2,5 millions d’euros. Originaire de Touggourt, Pr Lalaoui dirige le laboratoire de mécanique des sols de la prestigieuse Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Des chefs algériens en stage à Paris pour réinventer la gastronomie algérienne   Une équipe de chefs et de maîtres d’hôtel de la chaîne hôtelière d’El Aurassi à Alger se trouve actuellement à Paris pour un stage de formation, encadrée par des chefs étoilés français, afin de revisiter et de réinventer la gastronomie algérienne. L’initiative, qui est l’œuvre de Hakim Gaouaoui, propriétaire d’un groupe d’établissements de restauration dans la région parisienne, est soutenue par le PDG du groupe Hôtellerie tourisme thermalisme (HTT), Lazhar Bounafaâ, et le PDG d’El Aurassi, Abdelkader Lamri, et parrainée par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Quatre chefs et cinq maîtres d’hôtel sont à pied d’œuvre, depuis quelques jours, dans la cuisine du Bistro d’Altitude, un chic restaurant de Hakim Gaouaoui très bien situé à Suresnes, une commune française du département des Hauts-de-Seine, en région île-de-France. «L’objectif est de présenter, lors d’un dîner pour 150 personnes à El Aurassi le 26 avril, un menu concocté dans nos cuisines qui allie la culture gastronomique algérienne et française avec l’encadrement du chef cuisinier aux trois étoiles du Guide Michelin, Philippe Legendre, et du cuisinier et animateur très populaire en France, Norbert Tarayre», selon Hakim Gaouaoui, ce natif de Suresnes et originaire de Tadmaït (Tizi Ouzou) .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire