dimanche 22 avril 2018

« On reste toujours dans l’incertitude »

  L’ancien membre de l’Instance présidentielle du Front des forces socialistes (FFS), Rachid Halet, joint hier au téléphone, estime qu’il est « encore trop tôt » pour s’exprimer sur les résolutions du congrès extraordinaire du parti organisé  vendredi à Alger,  conformément à la décision prise par le conseil national extraordinaire tenu le 9 mars dernier, après la démission d’Ali Laskri. Pour l’ex-député du FFS, « on ne sait pas s’il s’agit d’un retrait tactique ou bien d’un début d’évincement du clan des Baloul. D’ailleurs, la deuxième liste n’était même pas concurrentielle et il n’y avait pas sur cette liste des personnalités capables de s’affirmer. Il y a aussi  des gens de l’actuelle équipe qui ont fait partie du cabinet noir», a-t-il laissé entendre. « Il faut attendre justement la suite, notamment avec la nomination du comité d’éthique  et du secrétariat national pour y voir plus clair », nous a-t-il confié tout en soulignant, en outre, qu’«il n’y a rien de nouveau avant la mise en place du programme politique et organique ». M. Halet a, par ailleurs, précisé, dans le même ordre d’idées, qu’il n’ya que le programme politique qui éclaircira les choses au sein du FFS. Selon lui, l’actuelle équipe aura juste la mission de prendre le pouvoir provisoirement car, nous a-t-il expliqué, « on a choisi des hommes mais pas des orientations politiques. Donc, il n’y a pas de changement visible dans le parti. Quel est le projet de la nouvelle équipe ? », s’est-il interrogé avant d’ajouter : «  On reste toujours dans l’incertitude ». Par ailleurs, M. Halet  nous a également souligné que depuis la dissolution de l’ancienne instance présidentielle, on n’a pas entendu un axe politique bien précis. On est toujours dans le flou alors qu’on est à l’approche d’importantes échéances politiques et économiques », nous a-t-il déclaré tout en précisant que « pour ma part, je pense qu’il faut  le réveil des élites et le retour au peuple, que ce soit sur le plan politique  ou autre », nous a ajouté l’ancien membre du présidium du FFS radié , pour rappel,  des structures du parti en décembre 2016.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire