jeudi 12 avril 2018

Le directeur de la Protection civile d’Oran : nous sommes armés pour intervenir contre tous les types de catastrophes

Immédiatement après le crash, mercredi matin, d’un appareil de l’Armée de l’air Algérienne, provoquant la mort tragique de ses 257 passagers, parmi lesquels figure une majorité de jeunes appelés, les éléments de la Protection civile se sont déplacés en force vers les lieux pour porter secours à d’éventuels survivants. Le directeur de la Protection civile de la wilaya d’Oran indique que son corps est préparé, en moyens humains et matériels, mais aussi en matière de méthodologie d’intervention, pour faire face à diverses catastrophes, dont celle qui vient d’endeuiller le pays.    S’exprimant, jeudi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le colonel Mohamed Ferroukhi explique que les sapeurs de la Protection civile sont habilités à intervenir pour traiter différentes situations d’urgence, à l’exemple des incidents d’origine nucléaire, biologique ou chimique et bien évidemment des crash d’avions. Il rappelle, d’autre part, que ces services d’intervention, dotés de 60.000 éléments, appuyés par 190.000 secouristes bénévoles  et de moyens d’intervention adaptés, sont les seuls sur le continent Africain, à avoir fait l’objet d’une certification par l’ONU.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire