mardi 10 avril 2018

Des pharmaciens sur la sellette

Le non-respect des gardes et des horaires de fermeture des officines de pharmacie à Alger au nombre de 962, comme à travers beaucoup de régions du pays, a sommé les directions de santé de wilaya (DSP) d’agir. Des inspections de contrôle seront renforcées à partir de cette semaine à travers toutes les communes de la wilaya d’Alger, avons-nous appris auprès de la DSP. «Plusieurs dysfonctionnements ont été relevés à l’issue des réunions et des opérations d’inspection et de contrôle effectuées au préalable lors des gardes de nuit et pour les horaires de fermeture», assure notre source. Elle estime qu’il n’est plus question de laisser la situation telle quelle est en la qualifiant d’«anarchique» tout en mettant en garde : «Des mesures seront prises à l'encontre des contrevenants qui n’ont aucune raison de ne pas appliquer la réglementation en vigueur. L’arrêté portant les modalités d’ouverture et de fermeture est clair et le tableau des gardes est remis au Snapo, au Conseil de l’Ordre des pharmaciens lesquels sont informés par mail et il est sur le site web de la DSP. Le tableau est également transmis à la wilaya.» Dans la wilaya de Tizi Ouzou, des sanctions ont déjà été prises. Quatre pharmacies ont été fermées pour absence permanente des pharmaciens propriétaires et pour d’autres motifs liés au non-respect de la réglementation en vigueur, a tenu à préciser le Pr Ziri, DSP de Tizi Ouzou, avant de signaler que des inspections de contrôle effectuent régulièrement des visites sur sites. «Des instructions ont été données pour le respect des grades et des horaires de fermeture, conformément à la réglementation. Nous sommes tenus de mettre de l’ordre, sachant que de nombreuses demandes d’installation, 500 dans la wilaya de Tizi Ouzou, sont en cours de traitement. D’ailleurs, nous allons procéder à l’ouverture de 25 nouvelles pharmacies à l’issue des réunions de coordination tenues avec les représentants du Snapo et du Conseil de l’Ordre», a-t-il ajouté. A noter que l’arrêté portant modalités d’ouverture et de fermeture des officines gardes de nuit, week-end et jours fériés date du 1er août 2014, mais sa mise en application a tardé à être effective. L’arrêté en question stipule que les pharmaciens d’officine sont tenus d’assurer la garde les vendredis et jours fériés de 8h à 19h et la nuit de 19h à 8h. Le pharmacien qui assure la garde de nuit bénéficie d’une journée de récupération le lendemain de la garde. Concernant les horaires d’ouverture et de fermeture, la pharmacie doit rester ouverte de manière continue de 8h à 19h et exceptionnellement jusqu’à 22h, après accord du directeur de la santé et de la population de wilaya, en fonction des spécificités de la zone d’implantation de l’officine. La liste des pharmacies devant assurer la garde par commune est établie par le directeur de la santé et de la population de la wilaya, 15 jours avant le début de chaque mois, en concertation avec les représentants des pharmaciens d’officine. Pour rappel, le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens, le Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (Snapo) et la direction de la santé et de la population de la wilaya d'Alger ont appelé, en mars dernier, les pharmaciens d'officine à respecter la loi en vigueur, lors d’une journée de sensibilisation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire