jeudi 12 avril 2018

De nombreux messages de compassion et d’affliction

Nombreuses sont les réactions internationales quant au crash de l’avion militaire près de l’aéroport de Boufarik, à Blida, 35 kilomètres au sud d’Alger. Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a été l’un des premiers chefs d’Etat à présenter ses condoléances ainsi que celles du peuple et du gouvernement tunisiens à la suite de ce tragique crash d’avion. Le gouvernement espagnol a lui aussi exprimé sa profonde affliction suite à ce drame qui a coûté la vie à 257 personnes. «En ce moment de tristesse, le gouvernement espagnol exprime sa solidarité avec le peuple et le gouvernement algériens, pays voisin et partenaire stratégique dans la région du Maghreb.» Le président russe a lui aussi fait part à son homologue algérien de sa «profonde tristesse» et sa solidarité avec le gouvernement algérien et le peuple en cette circonstance dramatique. Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a également présenté ses condoléances à l’Algérie après le crash. «J’ai ressenti une profonde tristesse après avoir appris la chute d’un avion de transport de troupes militaires en Algérie qui a causé la perte de nombreuses vies», a écrit Mevlut Cavusoglu sur son compte Twitter. Le président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), Thierry de Montbrial, a lui aussi adressé, à l’ouverture de la conférence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, ses condoléances à l’Algérie et aux familles des victimes du crash de l’avion militaire. Le président du mouvement tunisien Ennahdha, Rached Ghannouchi, a également envoyé un message de condoléances et exprimé sa «profonde tristesse» suite à ce tragique accident. Au niveau interne, de nombreuses réactions ont été enregistrées suite à ce drame. L’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal a réagi sur son compte Facebook en exprimant sa consternation suite à cet horrible accident, qu’il a qualifié de «tragédie». D’ailleurs, c’est le mot qui revient souvent dans les réactions des officiels et des personnalités politiques algériennes. Pour le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, c’est une «pénible tragédie». Idem pour le président de l’APN qui a fait part de sa «profonde affliction» suite à ce drame. Le FFS a réagi par la voix de son premier secrétaire, Mohamed Hadj Djilani. «Une tragédie vient d’endeuiller des centaines de familles algériennes suite au crash de l’avion de l’Armée nationale populaire. Le Front des forces socialistes, attristé par ce drame, présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et les assure de sa compassion et sa solidarité en cette dure circonstance», écrit-il dans un communiqué transmis à notre réaction. Des personnalités du monde culturel et sportif ont également exprimé leur profonde compassion aux familles des victimes de ce crash, considéré comme le plus meurtrier de l’histoire des accidents aériens en Algérie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire