vendredi 13 avril 2018

Crash d'un avion militaire : la prière de l'absent accomplie à travers les mosquées du pays à la mémoire des victimes

La prière de l`absent a été accomplie ce vendredi, à travers les mosquées du pays, à la mémoire des victimes du crash de l'avion militaire survenu mercredi à Boufarik (Blida), faisant 257 morts, dont dix membres de l'équipage. A l'instar de tout le peuple algérien, et en application de la décision du président de la République, des membres du gouvernement, des responsables ainsi que des cadres de l'Etat ont accompli la prière de l'absent, à la mosquée de Ketchaoua à Alger, qui a abrité la première prière du vendredi, après sa réouverture lundi dernier par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, suite aux travaux de sa restauration. L'imam de la mosquée de Ketchaoua a consacré une partie du prêche du vendredi à ce tragique accident qui a endeuillé le peuple algérien, priant le Tout Puissant de compter les victimes parmi les martyrs. Il a présenté ses condoléances au président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense Nationale, à tous les commandants et officiers de l'Armée nationale populaire (ANP), ainsi qu'aux familles et proches des victimes de ce tragique accident. Le ministre des Affaires Religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, qui a supervisé officiellement l'accomplissement des prières du vendredi et de l'absent à la mosquée Ketchaoua, a déclaré que les victimes de ce crash d'avion qui "ont sacrifié leurs vies, leurs biens et leurs familles, pour défendre l'Islam, la souveraineté et la liberté comptent parmi les chouhadas".  M. Aissa a salué les actions de bienfaisance menées par les habitants de Bab El Oued et de la Casbah, proches de la mosquée, dédiées à la mémoire des victimes de cette tragédie, ayant permis de consolider davantage l'unité des Algériens et prôner les valeurs du sacrifice et de l'amour de la patrie. A cette occasion, plusieurs imams d'Alger ont offert un présent symbolique au Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, qui a été remis au ministre des affaires religieuses, pour ses actions en faveur des mosquées et des écoles coraniques, priant Dieu de lui accorder santé et bien-être. Suite au crash de Boufarik, le Président de la République avait décrété un deuil national de trois jours. L’ensemble des sièges des institutions officielles en Algérie et des représentations diplomatiques et consulaires algériennes à l’étranger ont procédé à la mise en berne de l'emblème  national.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire