lundi 12 mars 2018

On vous le dit

Suspicion de six cas de rougeole à Batna L’épidémie de la rougeole déclarée à El Oued et Ouargla, conséquence du refus exprimé par la population l’année dernière contre la vaccination de la rougeole et de la rubéole, n’est pas loin de créer la panique. A Batna, on fait état de six cas enregistrés que des sources médicales déclarent suspects et non encore confirmés. «En effet, on a fait état de six suspicions de rougeole dont le diagnostic est en cours. On ne sait pas encore s’il s’agit de rougeole, de rubéole ou d’une autre éruption», nous a déclaré un médecin. La même source qui a préféré garder l’anonymat a exprimé son dépit vis-à-vis des décisions prises l’année écoulée et qui ont consisté à donner le choix aux parents d’accepter ou de refuser de vacciner leurs enfants ! Un antécédent que n’a jamais connu la médecine en Algérie auparavant. Rixe entre étudiants algériens et palestiniens Une rixe a éclaté vendredi passé pendant le dîner des étudiants au restaurant de la cité U Gritli Mokhtar (garçons) de Guerrouaou, dans la wilaya de Blida, causant plusieurs blessés. Un étudiant palestinien a été évacué vers le CHU Frantz Fanon de Blida. Selon des sources, les causes de cette bagarre seraient liées au non-respect de la chaîne dans le restaurant par un étudiant algérien, ce qui a provoqué le courroux des étudiants palestiniens. Après l’échange d’injures, cela a dégénéré en une rixe. Il a fallu l’intervention des agents de sécurité et de quelques sages étudiants pour calmer la situation. On notera aussi le déplacement d’un représentant de l’ambassade de Palestine à Alger et des représentants du ministère de l’Enseignement supérieur pour s’enquérir de la situation et calmer les esprits. Une enquête a été ouverte… Les vendeurs d’officine sensibilisés à la vente de certains produits A l’initiative de la société Cheli Para Cos de Chlef, une première journée de formation des vendeurs d’officine a été organisée, samedi, à l’hôtel La Vallée de Chlef, avec la participation de nombreux agents de pharmacie des wilayas de Chlef, Relizane, Tiaret, Tissemsilt et Ain Defla. La journée a été animée par des responsables de laboratoires pharmaceutiques, nationaux et étrangers, et un représentant du conseil de l’Ordre des pharmaciens de la région, Dr Fellague-Chebra. Ce dernier a axé son intervention sur la sensibilisation des vendeurs d’officine sur la nécessité d’observer les précautions qui s’imposent en matière de vente de certains produits soumis à prescription obligatoire, comme les substances psychotropes . «Vérifiez minutieusement la conformité de l’ordonnance et en cas de doute, n’hésitez pas à appeler le médecin traitant ou le conseil de l’Ordre des pharmaciens», a-t-il averti en rappelant aux vendeurs d’officine les lourdes sanctions pénales prévues en cas de détournement de ce produit ou de sa commercialisation sans ordonnance ou par des moyens illégaux .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire