dimanche 11 mars 2018

On vous le dit

Un centre médico-social pour les travailleurs des collectivités locales à Ghardaïa Les travailleurs et employés relevant des collectivités locales de la wilaya de Ghardaïa auront bientôt leur propre centre médico-social dont le siège est en cours d’aménagement à l’intérieur du périmètre abritant moult directions de wilaya, dans ce qui est, in situ, appelé la wilaya. C’est au rez-de-chaussée du bâtiment abritant au premier les bureaux de la direction de la culture de la wilaya de Ghardaïa que cet acquis pour les travailleurs et leurs ayants droit est en train de prendre forme. Il occupe en fait les locaux de l’ancienne direction de la PMI/PME, qui a, entre-temps, bénéficié de la réalisation d’un siège flambant neuf à la sortie nord de la ville de Ghardaïa. Appelé à assurer des conditions d’accueil idoines et des prestations de traitement et de soins de qualité au profit des fonctionnaires, il fait l’objet de visites régulières des responsables de la wilaya, pour notamment, constater de visu l’avancement des travaux d’aménagement de la structure. Ceux-ci insistent notamment et particulièrement, avec les responsables du projet, sur la nécessité de garantir un accueil des agents des collectivités locales dans les meilleures conditions possibles, en dotant le nouveau centre de l’équipement adéquat, du personnel médical et paramédical qui l’accompagne. Condor signe un partenariat avec l’université de M’sila Condor Group, leader du marché algérien des produits électroniques, électroménagers et multimédia, et l’université Mohamed Boudiaf de M’sila ont signé récemment à Bordj Bou Arréridj un contrat de partenariat portant sur la formation et la recherche. Le contrat a été paraphé par Abderrahmane Benhamadi, président du conseil d’administration de Group Condor et Baddari Kamel, recteur de l’université Mohamed Boudiaf de M’sila. Le partenariat entre Group Condor et l’université Mohamed Boudiaf de M’sila porte à l’élaboration et la réalisation des actions de recherche, de formation et d’orientation professionnelles coordonnées ou communes entre les deux partenaires. Plusieurs échanges réguliers seront organisés sur des thèmes de réflexion et d’actions communes. Le groupe Condor mettra également en place une cellule de recherche et pourra financer des sujets de recherche en relation avec ses activités et sa vision, et cela à travers l’octroi de bourses de recherche aux futurs doctorants de l’université sur des sujets multiples. Pour sa part, l’université Mohamed Boudiaf de M’sila apportera des solutions globales aux problèmes techniques et diversifiés des entreprises. Elle assurera également la professionnalisation de la formation assurée en interne par Condor Group, ainsi que la professionnalisation des formateurs du Condor Group en adéquation avec les nouvelles méthodes pédagogiques. Les médecins résidents en mission caritative à Bouira Les deux associations, Kafil El Yatim de M’Chedallah et Basma des cancéreux, ont organisé une campagne de consultations médicales gratuites du 9 au 10 mars au niveau de la commune de Chorfa, 45 km à l’est de Bouira. A noter que les consultations sont assurées par des médecins résidents dans 16 spécialités. Entre autres l’oncologie, la pneumologie, la pédiatrie, la néphrologie, la gynécologie, etc. «Nous sommes à notre deuxième action avec l’association Basma. Rien que pour cette matinée de vendredi, nous avions recensé plus de 500 personnes issues de différentes régions, venues faire des consultations», dira Tassaadit Barr, présidente de Kafil El Yatim. Effectivement, les salles du lycée Aliane Hamimi de Chorfa ont été submergées par des patients, notamment des personnes âgées, a-t-on constaté sur place. «Ces campagnes de consultations médicales gratuites ont été lancées en 2013. Nous avions sillonné plusieurs régions du pays. Notre groupe est constitué de 22 médecins résidents dans diverses spécialités et 4 infirmiers. Notre association dispose de deux appareils médicaux pour l’échographie et l’électrocardiographie», explique le Dr Zoubir Hamza, président de Basma. «Les cas nécessitant un suivi médical spécial seront pris en charge par l’association Basma au niveau de l’hôpital d’Alger», poursuit notre interlocuteur.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire