vendredi 9 mars 2018

Ligue 1/MC Oran : l’infirmerie se vide avant le périlleux déplacement à Alger

Le MC Oran se prépare avec un effectif au complet en vue de son très important match en déplacement contre le MC Alger, après avoir récupéré ses joueurs blessés, a-t-on appris ce vendredi du staff technique de cette équipe de Ligue 1 de football. Les hamraoua qui auront, lundi prochain au stade du 5-juillet (18h00), l’occasion de réduire à un seul point leur écart du leader le CS Constantine en cas de victoire en clôture de la 22e journée, poursuivent leurs préparatifs pour ce rendez-vous contre l’actuel 4ème au classement dans la sérénité totale, après que la direction du club ait décidé d’instaurer le huis clos aux entrainements. «Nous nous préparons convenablement pour le déplacement d’Alger. Cette fois-ci, le staff technique aura l’embarras du choix pour composer le onze entrant, après le retour aux entrainements des joueurs blessés, à l’image du défenseur central, Zine El Abidine Sebbah, et le meneur de jeu, Mohamed Amine Aoued», a indiqué à l’APS, l’entraineur adjoint, Bachir Mecheri. Avec 16 points sur 18 possibles au compteur depuis le début de la phase retour, le MCO est la meilleure équipe du championnat en cette seconde partie de la saison, ce qui lui a permis de se hisser à la deuxième place au classement, tout en restant invaincues depuis 9 matchs. La défaite du CSC sur le terrain de l’ES Sétif vendredi passé (1-0), en ouverture de cette 22e journée, a relancé complètement les Oranais dans la course au titre, et les stimule davantage pour aller s’imposer à Alger, eux qui possèdent la deuxième meilleure moisson à l’extérieur avec 16 points derrière l’USM Alger qui en compte 20. Mais le staff technique des gars d’El Bahia, que dirige le Suisso-tunisien, Moez Bouakaz, ne veut pas mettre de pression supplémentaire sur ses capés, en optant pour une  préparation ordinaire  en vue de l’affiche de lundi, a précisé Mecheri, qui va refouler la pelouse du 5-juillet pour la première fois depuis qu’il a quitté le MC Alger en 1998, mais cette fois-ci, il prendra place sur le banc de touche. Ce sera certainement des moments nostalgiques pour moi, étant donné que j’ai passé sept ans au MCA en tant que joueur, et qui m’ont permis de garder de très bons souvenirs de nos matchs au stade du 5-juillet que je n’ai plus pénétré son terrain depuis ma dernière rencontre avec le Doyen en 1998, s’est remémoré le «bras droit» de Bouakaz. APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire