mardi 13 mars 2018

L’épidémie de rougeole se propage

L’épidémie de rougeole qui a touché à ce jour 2317 personnes, tous âges confondus à travers treize wilayas, dont 5 décès, prend de l’ampleur et suscite de vives inquiétudes au sein de la population qui a pourtant fait la sourde oreille aux campagnes de vaccination lancées par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière en mars 2017 et renouvelée en décembre 2017 contre la rougeole et la rubéole. Le directeur de la prévention au ministère de la Santé, le Dr Djamel Fourar, écarte toute éventualité de rupture de chaîne de froid des vaccins ou d’une probable mutation du virus qui serait à l’origine de cette flambée de cas de rougeole. Il incombe cette situation à l’échec de la campagne de vaccination, qui a touché seulement 45% des enfants, initiée en mars 2017 par le ministère de la Santé qui n’a pas atteint l’objectif fixé : celui d’assurer une couverture de 95% de la population en milieu scolaire. «Une campagne qui avait pour objectif d’éviter la contamination chez la population scolaire où le virus circule et favorise la contamination. C’est justement lorsqu’il y a une faible couverture vaccinale que la contamination flambe», a-t-il noté avant de rappeler que la saison actuelle est favorable pour la contamination et le risque que le virus se propage à d’autres wilayas du Nord n’est pas exclu. Pour lui, la situation semble se stabiliser dans les wilayas d’El Oued, Ouargla et Illizi qui ont enregistré le nombre de cas le plus important avec 1047 cas à El Oued, 800 à Ouargla et 146 à Illizi, suivies de Tamanrasset 73 cas, Biskra 68 cas et Tébessa 66 cas. «Quatre missions ont été dépêchées dans les wilayas suivantes où il y a eu une riposte rapide en vaccinant 112 000 personnes à El Oued et 70 000 autres à Ouargla», a-t-il rappelé. Et de préciser que la vaccination se poursuit dans toutes les régions où des cas sont déclarés et confirmés, malgré la réticence de certaines personnes. Elle concerne la tranche d’âge de 6 mois à 40 ans. Le Dr Fourar a également signalé que des veilles sanitaires sont mises en place dans toutes les wilayas pour renforcer la surveillance et le suivi avant de recommander aux parents d’isoler les enfants atteints des autres membres de la famille. La campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole est toujours ouverte, précise le directeur de la prévention pour les enfants scolarisés de 6 à 14 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire