dimanche 18 mars 2018

Grève des enseignants : un travail d’adaptation et de régulation a été entrepris pour rattraper les retards signale la ministre de l’Education

prévus pour débuter initialement à partir du 3 juin, les épreuves du baccalauréat devraient finalement se dérouler du 19 au 24 juin, a annoncé, dimanche, la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, indiquant que cette date reste à être confirmée par le gouvernement. S’exprimant à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, la ministre précise que cette période a été retenue après la consultation organisée auprès des élèves et de leurs parents lesquels, affirme-t-elle, se sont en majorité déclarés en faveur d'un report des examens, tout comme les chefs d’établissements, les inspecteurs d’enseignement et les enseignants. Questionnée de savoir si les candidats allaient passer cette session du bac dans les meilleures conditions pédagogique, après les perturbations causées par la grève des enseignants, à Blida et à Béjaïa en particulier, Mme Benghebrit a répondu par l’affirmative. Confirmant ces perturbations, elle signale qu’un large travail d’adaptation et de régulation a été entrepris pour rattraper un retard qu’elle a estimé à une cinquantaine de jours pour les wilayas de Blida et Béjaïa et à une vingtaine de jours pour les autres régions du pays. Elle explique que durant cette interruption des cours, un certain nombre de contractuels avaient été recrutés lesquels, dit-elle, ont permis d’assurer la relève des enseignants déficients en assurant une « continuité des apprentissages ».  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire