vendredi 16 mars 2018

Démantèlement de deux bandes de dealers ayant le même fournisseur

C’est suite à l’exploitation d’un appel sur le numéro vert faisant état d’une bande d’individus circulant à moto et s’adonnant à la commercialisation de petites quantités de kif traité dans les quartiers de la commune de Ghardaïa que tout un réseau de dealers constitué de deux bandes distinctes, mais s’approvisionnant chez le même fournisseur, a été neutralisé par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Ghardaïa. En effet, suite aux investigations menées sur le terrain par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Ghardaïa, une première prise a été opérée au niveau du quartier El Djamel, sur les hauteurs de la vieille ville, lorsque deux individus circulant à moto, âgés de 24 et 41 ans, ont été interceptés. Lors de leur fouille au corps, une petite quantité de kif traité et un cutter, servant généralement chez les narcotrafiquants à découper en petits morceaux les plaquettes de kif, ont été découverts sur l’un d’eux. Arrêtés et emmenés au siège de la sûreté de wilaya, ils balanceront sans état d’âme leurs complices et leur fournisseur. Munis d’une autorisation de perquisition délivrée par le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa, les éléments de la police judiciaire se dirigent vers le domicile du fournisseur, à Oued Nechou, à 15 km au nord de Ghardaïa. Là, surprise, ils tombent nez à nez avec une autre bande de dealers constituée de trois individus, âgés entre 24 et 50 ans, venue s’approvisionner. Et d’une pierre, ils font donc, non pas deux, mais bel et bien trois coups, puisqu’ils arrêteront la première bande, puis la seconde et le fournisseur en même temps. Seul un membre de la première bande est toujours en fuite et demeure activement recherché. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa, ils ont été jugés dans le cadre de la procédure d’urgence. Trois d’entre eux ont écopé d’une peine de sept ans de prison ferme chacun et ont été écroués à la prison de Chaâbet Ennichène de Ghardaïa, un autre à 6 mois de prison avec sursis et deux ont été libérés.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire