vendredi 16 mars 2018

11 cas suspects de rougeole détectés à Ghardaïa

«Il n’y a aucune raison de paniquer, ni de faire accroire que des cas de rougeole avérés ont été détectés à Ghardaïa. Tous les cas révélés jusqu’ici se sont avérés négatifs, ceux détectés cette semaine et au nombre de onze (11) font actuellement l’objet d’examens et d’analyses par le laboratoire de référence, l’institut Pasteur d’Algérie, vers lequel nous avons acheminé des prélèvements sérologiques et pharyngés pour chaque cas suspect» nous a déclaré, sous le sceau de l’anonymat, un cadre de la Direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Ghardaïa. Ajoutant : «Toutes les structures de santé et tous les médecins privés de la wilaya de Ghardaïa ont été mis en alerte permanente afin de détecter et de signaler sur le champ le moindre cas suspect. C’est la mobilisation générale et d’ailleurs comme vous le savez, et à titre préventif, une cellule de veille sanitaire, qui aura pour principale mission de mettre en action le dispositif de prise en charge médicale de tout cas suspect que les équipes sur le terrain auront à relever a été mise sur pied par Azzedine Mechri, le wali de Ghardaïa et placée sous l’autorité du secrétaire général, Boualem Amrani.» Il est ainsi fait obligation à ces équipes et aux médecins privés de signaler systématiquement des cas de ces maladies à déclaration obligatoire afin de les circonscrire et d’empêcher leur propagation. Vigilance Mais quand bien même aucun cas avéré de rougeole n’a été détecté et encore moins déclaré sur tout le territoire de la wilaya de Ghardaïa, l’heure est à vigilance afin de faire face au moindre cas suspect. Ainsi, et compte tenu que des cas avérés et reconnus comme tels ont été déclarés dans les trois wilayas qui entourent la wilaya de Ghardaïa, à savoir Djelfa et Laghouat au nord, et Ouargla au sud, les autorités locales ont pris des mesures de précaution en mettant sur pied une cellule de veille. C’est lors d’une réunion tenue sous l’autorité du wali, Azzedine Mechri, que cette cellule de veille a été constituée pour faire face à la menace qui plane toujours. Des équipes médicales ont été constituées dans les treize communes de la wilaya au niveau de toutes les structures de santé afin de détecter et prendre en charge rapidement tout éventuel cas qui se présenterait, tel que prévu par le dispositif portant plan national de surveillance au cas par cas de rougeole. Celui-ci prévoit «la prise en charge médicale de tout cas suspect, l’hospitalisation sur-le-champ des cas compliqués, la réalisation d’une enquête épidémiologique autour des situations qui se présenteraient, la pratique des prélèvements sérologiques et pharyngés pour chaque cas suspect et leur acheminement au laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie. Il concerne également la notification quotidienne des nouveaux cas avec un état global cumulatif (une fiche d’enquête pour chaque cas) et l’organisation d’une campagne de vaccination ciblant l’entourage des cas confirmés, quel que soit leur statut vaccinal. Pour rappel, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière n’a de cesse de rappeler que «la meilleure protection contre la rougeole demeure la vaccination et que les parents des enfants âgés entre 6 et 14 ans peuvent encore les faire vacciner au niveau de toutes les structures de santé de proximité».  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire