mardi 13 février 2018

Radio et Sport : Une alliance au service de la promotion du sport féminin

La journée mondiale de la radio, placée cette année sous le signe de la radio et le sport, est une occasion de rappeler le pouvoir et l’apport de la radio dans la promotion du sport féminin. C’est grâce, notamment, à la radio que les performances sportives mondiales de Hassiba Boulmerka, Soraya Haddad ou encore Nouria Benida Merah, ont raisonnées aux quatre coins de l’Algérie.  La Radio Algérienne, notamment à travers la Chaine 3, a été pionnière dans le développement du sport féminin, qui a vu l’émergence de grands noms et a, par la même occasion, contribué à une mutation des mentalités, rappelle Maâmar Djebbour, responsable du services des sports de la radio Chaine 3, qui relève la « faible médiatisation du sport féminin » par les journaux écrits. « Vous remarquerez que le football prend une part hégémonique par rapport à toutes les autres disciplines,  et aujourd’hui je suis de ceux qui regrettent que nous n’ayons plus de journaux et d’hebdomadaires multisports, styles le journal français de référence l’Equipe », déplore Maâmar Djebbour. Au contraire de la presse écrite sportive nationale, qui ne s’intéresse qu’au football, à la Chaine 3 « le sport féminin a toujours existé. Nous couvrons toutes les manifestations au niveau de l’élite, sans distinction de sexe », affirme Maâmar Djebbour. Les fédérations sportives doivent également faire l’effort de communiquer avec les médias qui s’intéressent au sport féminin, estime Hakim Ait Ali Ouslimane, du service des sports de la Chaine 2, car fait-il remarquer, « la communication est pratiquement inexistante chez certaines fédérations et certains clubs ». La couverture des activités relatives aux sports féminins et la médiatisation des exploits des athlètes, constituent une forte incitation à la pratique du sport par la gente féminine.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire