mercredi 14 février 2018

Le colonel Djamel Benredjem : sur 1000 affaires de cybercriminalité recensées, 10% concernent les mineurs

«95% des affaires liées aux crimes électroniques ont été résolues avec succès» par les services spécialisés de la gendarmerie nationale. C’est ce qu’a affirmé, ce mardi, le colonel Djamel Benredjem, directeur du Centre de prévention et de lutte contre la criminalité informatique et la cybercriminalité.  Intervenant dans l’émission «Invité de la matinale» de la radio Chaine 1, le colonel a indiqué que, les criminels de la toile «ciblent, généralement, les couches vulnérables, notamment les mineurs». Pour étayer ses propos, il précise qu’en 2017, «plus de 1 000 cas de cybercriminalité ont été recensés sur la Toile, dont 100 impliquant directement des enfants». La prévention, meilleure parade contre la cybercriminalité Comment faut-il agir pour se prémunir des dangers que recèle l’internet ? L’invité de la Chaine 1 recommande la vigilance et la sensibilisation des usagers de cet outil de communication devenu incontournable. Appelant les internautes à s’armer du «sens de responsabilité» pour éviter une mauvaise utilisation d’internet, le Colonel interpelle particulièrement les parents, premier responsables de leur progéniture, à surveiller davantage leurs enfants et les initier à une bonne utilisation des technologies numériques.        Pour sa part, rappelle-t-il, la gendarmerie nationale avait lancé plusieurs campagnes de sensibilisation pour mettre en garde les internautes contre la cybercriminalité.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire