lundi 12 février 2018

La lutte contre le terrorisme au cœur de la coopération

La lutte contre le terrorisme demeure l’axe «majeur» dans la coopération entre l'Algérie et les Etats-Unis, comme en témoignent les intenses échanges en la matière, sujet de la visite de la coordonnatrice adjointe de la lutte contre le terrorisme au département d’Etat, Alina Romanowski, hier à Alger. Elle s’est entretenue avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, notamment sur l’action d’assécher le financement du terrorisme, de renforcement de la coopération et de la «dé-radicalisation», thèmes chers à M. Messahel. Les discussions entre les deux parties ont permis «un large échange de vues sur l’état de la coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme ainsi que sur la situation sécuritaire dans la région, notamment la question du retour des combattants terroristes étrangers et les menaces qu’ils font peser sur la sécurité régionale et internationale», a indiqué le communiqué du ministère des Affaires étrangères. C’est à ce titre que le ministre algérien a rappelé «les efforts que consent l’Algérie en sa qualité de Coordonnateur de l’Afrique pour la prévention de la radicalisation et de la lutte contre le terrorisme sur le continent». En Algérie comme pour les pays d’Afrique du Nord, le retour des terroristes qui ont combattu dans les rangs de Daech (l’organisation de l’Etat islamique) inquiète sérieusement. Le come-back de quelque 200 terroristes algériens — selon les chiffres avancés —, qui ont alimenté les rangs de Daech, représentent une menace certaine. La coordonnatrice adjointe de la lutte contre le terrorisme au département d’Etat a renouvelé l’intérêt que porte les Etats-Unis à renforcer davantage «la coopération entre les deux pays, notamment en matière de déradicalisation et de renforcement des actions visant à tarir les nombreuses sources de financement du terrorisme». C’est dans cet esprit que Abdelkader Messahel a annoncé la tenue au mois d’avril prochain d’une conférence internationale dédiée au «renforcement de la lutte internationale contre le financement du terrorisme». Elle sera organisée dans le cadre du Forum global de lutte contre le terrorisme en collaboration avec l’Union africaine. Comme il a été décidé également de la tenue de la cinquième session du Dialogue stratégique bilatéral sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, devant avoir lieu en juin prochain. En somme, pour Washington et en plus de la «coopération avancée» dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, la priorité reste «la stabilité de l’Algérie» pour qu’elle puisse «assumer» le rôle de «médiateur» et de «facilitateur» dans le règlement des conflits qui secouent la sous- région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire