vendredi 9 février 2018

Khaled Bounedjma : «Le FNJS présentera son candidat en 2019»

Le 2e congrès du Front national pour la justice sociale (FNJS) a eu lieu hier au centre Munatec de Tipasa. Dans son discours relatif au bilan du FNJS 2012-2017, Khaled Bounedjma a tiré à boulets rouges sur le régime, en mettant l’accent sur la politique d’exclusion et du mépris appliquée depuis des décennies à l’origine, hélas, des tensions sociales et des pannes de l’économie qui rythment le quotidien des Algériens ; il a critiqué la gestion des activités socioéconomiques en dépit des richesses humaines et matérielles disponibles, regrettent la mise à l’écart des élites et les jeunes qui sont en mesure de mener le pays vers des horizons meilleurs. Il a fustigé également les personnes ambitieuses qui continuent à piller les richesses et les caisses du Trésor, en espérant diriger l’Algérie. Khaled Bounedjma, candidat unique à sa succession, a été réélu à la présidence du FNJS. «Nous demeurons aux côtés de nos compatriotes victimes de la politique sociale et économique menée depuis des décennies, déclare-t-il, le FNJS restera solidaire du personnel de la santé et de l’Education nationale qui manifestent pour arracher leurs droits, enchaîne-t-il. «Je vous annonce que le FNJS qui dispose d’un sérieux programme présentera son candidat à l’élection 2019 ; enfin, je remercie les militants pour la confiance qu’ils accordent à ma personne», conclut Khaled Bounedjma, le président d’une formation politique qui n’arrive pas à payer ses dettes et à régler les loyers de son siège national.                                                 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire