jeudi 15 février 2018

Journée d’information sur le logement et l’investissement en Algérie

Issus des différentes régions du pays, plusieurs promoteurs économiques nationaux ont été invités à cette rencontre. Les Algériens établis en France, particulièrement ceux résidant dans le département des Bouches-du-Rhône, ont été nombreux ce dimanche au consulat général d’Algérie à Marseille. Ils ont pris part à une journée d’étude et d’information dont le thème portait sur les mesures d’acquisition d’un logement promotionnel (LPP), l’aide à l’emploi des jeunes (Ansej) et à l’investissement en Algérie. Issus des différentes régions du pays, plusieurs promoteurs économiques nationaux ont été invités à cette rencontre. Organisé par le consulat général d’Algérie, en étroite collaboration avec Dar Dzair de Marseille, une structure privée d’information et de promotion touristique et économique de l’Algérie, cet important événement vient à point nommé répondre aux attentes de la diaspora algérienne. «La majorité des Algériens établis à l’étranger, notamment en France, veulent avoir leur propre logement en Algérie. D’autres porteurs de projets cherchent à investir dans leur pays et sont en quête de financement bancaire. Pour répondre à ces attentes, le consulat a décidé d’organiser cette journée d’information destinée aux Algériens résidant dans la circonscription de sa compétence. Louable à plus d’un titre, cet événement entre dans le cadre des nouvelles mesures décidées par le président Abdelaziz Bouteflika à l’adresse des immigrés algériens», a expliqué Boudjemaa Rouibah, consul général d’Algérie à Marseille. Une opportunité qui a drainé une importante affluence telle, que la grande salle de conférences du consulat s’est avérée exiguë pour contenir l’engouement de la diaspora algérienne. Cependant, en l’absence des représentants de l’Ansej, de l’ENPI, de la banque BEA et de la CNEP, conviés à cette journée d’étude et d’information par le consulat et son collaborateur Dar Dzaïr de Marseille, c’est le consul lui-même qui a pris le microphone pour expliquer dans le détail les modalités d’acquisition des logements promotionnels LPP de l’entreprise ENPI et les moyens permettant de concrétiser un projet en Algérie dans le cadre des dispositifs Ansej et Cnac. Participant à cette importante rencontre, Rafik Belhadj Amara, délégué régional de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie en France (Cacif), a invité les porteurs de projets à profiter de cette opportunité qu’offre le marché algérien en constante évolution. Le représentant de la Cacif s’est adressé à l’importante assistance : «Jeunes porteurs de projets, osez. Identifiez les besoins de l’Algérie et investissez dans un marché pratiquement vierge. Ne craignez pas l’échec, c’est la condition sine qua non pour réussir.» Interrogé sur le nombre de jeunes issus de la diaspora algérienne ayant investi en Algérie, Belhadj Amara est formel : «Ils sont quelque 200 000 à avoir créé leur entreprise en Algérie. Ce qui représente un background encourageant pour les futurs porteurs de projets intéressés par le marché algérien.» Au terme des différentes présentations, les participants ont animé un long débat portant essentiellement sur les modalités de paiement de leur futur logement LPP et le financement des projets Ansej et CNAC. A toutes ces questions, le consul général d’Algérie à Marseille a répondu longuement tout en invitant l’assistance à venir le voir personnellement à chaque fois qu’elle éprouve le besoin d’être conseillée ou orientée.       

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire