jeudi 22 février 2018

Des recommandations pour la promotion des cités

Le séminaire sur les villes algériennes, tenu mardi à Alger, s’est clôturé par une série de recommandations visant la promotion des cités existantes et la construction de celles à venir, en conformité avec le développement durable et l’écologie. Les nombreux participants nationaux et étrangers à ce séminaire, organisé par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, ont recommandé notamment l’engagement, en urgence, d’un processus, impliquant l’ensemble des intervenants, pour la promotion des villes algériennes. L’implication de la société civile (les associations et les comités de quartier) dans les actions à mener et l’ancrage de la culture citadine, notamment chez les enfants et les jeunes personnes, sont des impératifs pour la promotion des villes, ont-ils soutenu. Les séminaristes ont également préconisé l’actualisation du cadre juridique régissant les aspects liés à la construction et l’entretien des villes, ainsi que la mise en place d’une stratégie nationale globale, élaborée sur la base de dialogue et de concertation, pour la promotion des cités. Les participants aux quatre ateliers thématiques mis en place lors du séminaire, ont appelé, par ailleurs, à la relance du prix annuel de la République pour la plus belle ville algérienne et à la création d’une banque de données relative au potentiel et patrimoine de chaque ville. Selon les participants, il est nécessaire d’octroyer un statut spécial aux villes métropolitaines en raison de leur complexité et d’installer des systèmes de veille et d’alerte pour prévenir les villes des catastrophes naturelles. Les recommandations ont aussi mis en exergue le rôle du citoyen dans la rationalisation de la consommation des énergies fossiles pour réduire la pollution et dans la promotion de l’utilisation d’énergies alternatives, ainsi que dans la préservation de l’eau. Dans une déclaration à la presse au terme de la rencontre, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a affirmé que l’ensemble des recommandations formulées lors du séminaire constitueront une plateforme pour les actions futures en faveur de la promotion des villes algériennes et de leur préservation. Il a, dans ce sens, expliqué que les collectivités locales étaient au coeur de tout projet visant la promotion de la ville, ajoutant que cette promotion devrait être associée à la croissance économique et à la protection de l’environnement, conformément aux définitions modernes de la cité intelligente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire