lundi 19 février 2018

Commerce extérieur : Chute du déficit du commerce extérieur en janvier

Selon les données fournies par le Cnis, les exportations ont augmenté à 3,378 milliards de dollars sur le premier mois de l'année en cours, contre 2,98 milliards de dollars en janvier 2017. Pour la première fois depuis 2014, la couverture des importations par les exportations approche les 100%. Cela a été rendu possible, en janvier dernier, grâce à une réduction très sensible du déficit commercial de l’Algérie. Selon les données fournies par le Cnis (Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes), repris par l’APS, les exportations ont augmenté à 3,378 milliards de dollars sur le premier mois de l`année en cours, contre 2,98 milliards en janvier 2017, soit une hausse de 13,35% correspondant à une augmentation de 398 millions de dollars. Par contre, les importations ont reculé à 3,788 milliards de dollars en janvier 2018, contre 4,064 milliards au même mois de l'année écoulée, soit une baisse de 276 millions de dollars (-6,8%). Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 89% en janvier 2018, contre 73% à la même période de l`année précédente. Ces chiffres cachent en réalité une vérité bien amère : cette chute du déficit de la balance commerciale est due essentiellement à la hausse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Ils ont représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger en janvier 2018 (93,84% du volume global des exportations) en s'établissant à 3,17 milliards de dollars contre 2,77 milliards, soit une hausse de 400 millions de dollars (+14,23%). Cela démontre que les exportations hors hydrocarbures restent marginales et se sont établies à 208 millions de dollars contre 205 millions en janvier 2017 (+1,5%), indique la même source. Même parmi les exportations hors hydrocarbures, la part des dérivés du pétrole reste importante. Elles étaient de 166 millions de dollars (contre 174 millions), des biens alimentaires avec 30 millions de dollars (contre 22 millions), des produits bruts avec 5 millions de dollars (même montant qu'en janvier 2017), des biens d'équipement industriels avec 5 millions de dollars (contre 3 millions) et des biens de consommation non alimentaires avec 2 millions de dollars (contre 1 million). Par pays, les cinq premiers clients de l'Algérie, en janvier 2018, ont été l'Espagne avec 461 millions de dollars (13,6% des exportations globales algériennes), suivie des Etats-Unis avec 419 millions (12,4%), de la Grande-Bretagne avec 390 millions (11,5%), de l'Italie avec 384 millions (11,3%) et de la France avec 315 millions de dollars (9,3%). Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 464 millions de dollars (12,2% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 414 millions (10,9%), de l'Italie avec 365 millions (9,6%), de l'Espagne avec 278 millions (7,3%) et de l'Allemagne avec 245 millions de dollars (6,4%).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire