lundi 15 janvier 2018

Youcef Yousfi à Relizane : «Le constructeur automobile doit s’ouvrir à la sous-traitance»

Dans l’enceinte de l’usine de Sovac, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a insisté sur l’impératif de passer vite à la construction des voitures, non sans appeler au recours à la sous-traitance. «Il est toujours possible de prendre attache avec les entreprises activant dans le domaine ou celles pouvant adapter leurs activités pour répondre à votre demande», a lancé le ministre en direction des responsables de Sovac, en confirmant la tenue en mars prochain d’une rencontre avec les constructeurs et les entreprises en mesure d’apporter un plus dans la fabrication du nécessaire de la voiture. De leur côté, les responsables de Sovac ont insisté sur la formation du personnel pour se lancer dans la fabrication de la pièce de rechange ou des composants des voitures. «La certification Volkswagen vous ouvre droit à fabriquer pour d’autres constructeurs, comme Renault ou Peugeot», a affirmé un cadre de Sovac en appelant aussi à la coordination entre les constructeurs agréés en Algérie pour booster et diversifier la fabrication de la pièce de rechange. Ceci au moment où le ministre a beaucoup plaidé pour l’implication des deux unités de la région dans le circuit de la maintenance (Orsim et MED câblerie). Lors de son passage à Orsim, filiale de BCR, le ministre ne s’est pas prononcé sur les contraintes avancées par les responsables de l’unité que sont l’importation des produits ne répondant pas aux normes requises, la lenteur dans l’exécution des contrats de fourniture des boulons et les retards dans le règlement des créances de l’entreprise qui a vu son effectif passer de 4500 employés à seulement 500. Certains cadres n’ont pas osé qualifier l’équipage de l’entreprise de «vétuste». Dans sa tournée, l’hôte de Relizane s’est rendu au complexe de textile, un partenariat avec les Turcs où il s’est enquis sur l’état d’avancement des travaux. Pour les avertis, ce pôle industriel intégré qui prévoit la création de pas moins de 25 000 postes d’emploi, boostera l’économie nationale dans les années à venir, surtout que 60% de sa production est destinée à l’exportation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire