samedi 27 janvier 2018

Pénurie de denrées alimentaires

Des pénuries de produits alimentaires commencent à être signalées dans les commerces à Béchar. En fin de semaine dernière, le sucre, l’huile de table et les légumes secs se faisaient rares. A l’origine de cette pénurie, un contentieux qui dure depuis plusieurs semaines entre les transporteurs des produits alimentaires et les douaniers. Les transporteurs de denrées de première nécessité en provenance des villes du Nord ont cessé d’alimenter les communes de la wilaya de Béchar ainsi que celles de Tindouf, et ce, pour manifester leur grogne. Ainsi, on a appris qu’au niveau  du poste de contrôle de Aïn Séfra (wilaya de Naâma), les douaniers exigent désormais des transporteurs, lors de leur passage vers le Sud, un passavant, le double des factures pour vérifier l’origine et l’authenticité  des achats, le double du registre de commerce et une photocopie de la carte d’identité du transporteur, selon un commerçant de demi-gros contacté. Les transporteurs des denrées alimentaires refusent de se plier à ces exigences, craignant une double imposition de la part de l’administration fiscale. D’après leurs propos, les biens de consommation acheminés vers le Sud (Béchar et Tindouf) sont achetés chez les grossistes légaux qui leur ont délivré des factures en bonne et due forme. Selon des témoignages, les transporteurs de denrées vers le Sud font, en plus, l’objet d’une immobilisation de leurs véhicules qui se prolonge pendant plusieurs heures pour contrôle de la conformité de la marchandise. Une réunion regroupant la direction du commerce, les douaniers et les transporteurs a eu lieu au cours de la semaine écoulée, mais n’est pas parvenue à assainir le contentieux. La persistance de ce problème entre les deux parties risque, selon un commerçant de demi-gros, d’affecter d’autres produits de première nécessité si d’ici là la situation n’est pas débloquée. Ce contentieux sera-t-il rapidement réglé pour permettre l’acheminement normal des denrées alimentaires vers le Sud  ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire