mardi 9 janvier 2018

On vous le dit

- Le SG du ministère de l’Environnement out Sombrant dans une langue de bois et donnant l’impression d’un responsable ne maîtrisant pas son domaine, le SG du ministère de l’Environnement semble vivre sur une autre planète ! Invité hier matin à l’émission d’information de la Chaîne 3, il a déclaré que les villes algériennes sont propres, un discours à connotation politique, qui contredit totalement la réalité du terrain. Nos villes sont sales, voire très sales. Que ce soit au centre, en Kabylie, à l’est comme à l’ouest, le constat est amer. Aussi, les centres d’enfouissement technique semblent finalement polluer l’environnement au lieu de le préserver. Pour l’exemple, le CET se trouvant pas loin de la ville nouvelle de Bouinan dégage des odeurs nauséabondes à longueur de journée et du lixiviat sur des terres agricoles. Les futurs locataires de l’AADL de Bouinan, après tant d’années de patience, auront certainement la malchance d’habiter un rayon pollué et poussiéreux. Pendant ce temps-là, notre SG continue de voir l’Algérie en… vert ! - Carnaval folklorique à Bouira C’est le carnaval. Des troupes folkloriques ont été mobilisées par les autorités locales de la wilaya de Bouira, et ce, dans le cadre de la célébration de Yennayer. Hier, des citoyens et autres passants ont assisté à véritable vacarme assourdissant au rythme de la ghaïta et du baroud, créé par plusieurs troupes folkloriques. La manière avec laquelle les autorités ont voulu fêter l’événement après que la date symbolisant le premier jour de l’an amazighe a été décidée comme journée chômée et payée par Abdelaziz Bouteflika a suscité quelques réactions. «C’est du n’importe quoi… ! », disaient à l’unanimité des citoyens, y compris des élus siégeant à l’APW. Cette mobilisation serait, selon des sources, décidée sur instruction du ministre de la Jeunesse et des Sports El Hadi Ould Ali, qui était dans la région, hier, où il s’est rendu pour la deuxième fois dans la localité de Thassala, commune de Taghzout, pour prendre part aux festivités marquant l’événement. - Deux siamoises palestiniennes opérées avec succès Les autorités saoudiennes ont annoncé lundi le «succès» d’une délicate opération chirurgicale qui a abouti à la séparation de deux sœurs siamoises palestiniennes, nées en octobre dans la bande de Gaza. La séparation de Farah et Haneen s’est déroulée à l’hôpital King Abdallah, de Riyad, spécialisé en pédiatrie, sous la direction du docteur Abdallah ben Abdelaziz Al-Rabiah, a précisé l’agence officielle saoudienne SPA. L’opération s’est déroulée en neuf phases et sa durée n’a pas été précisée. Après leur naissance, le docteur Allam Abou Hamda, de l’hôpital Al-Chifa à Gaza, avait expliqué que les fillettes étaient collées par le ventre et le bassin. Elles avaient des poumons et des cœurs séparés, mais partageaient une jambe. Il avait plaidé avec la famille pour une opération à l’étranger, alors que des siamoises nées en novembre 2016 à Gaza n’avaient pas survécu. L’ambassadeur palestinien à Riyad, Abdallah Al-Agha, a exprimé ses «profonds remerciements» au roi Salmane et au prince héritier Mohammed ben Salmane pour leur aide dans le processus, a indiqué SPA.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire