jeudi 11 janvier 2018

On vous le dit

- Un collégien se donne la mort par pendaison à Bouira Un collégien, A. A., âgé de 16 ans, a mis fin hier à ses jours, à Haizer, une localité située à 10 km au nord-est de Bouira, a-t-on appris de la Protection civile. La victime, qui ne souffrait d’aucun problème de santé, a été retrouvée à 13h30 pendue à une corde à l’intérieur de son domicile familial sis au chef-lieu communal, a ajouté la même source. Le corps sans vie du collégien a été transféré par les pompiers vers l’établissement de santé Mohamed Boudiaf de Bouira pour autopsie. Les éléments de Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les causes et les circonstances de cette mort tragique. - Recrudescence des vols de cheptel à Chlef Beaucoup d’éleveurs de la plaine du Cheliff ont été victimes, ces derniers jours, de vols de leur cheptel. Des bandes organisées opèrent de nuit le long de la zone allant d’Ardh El Beïda jusqu’à Kouassmia et Medjadja. Elles s’introduisent dans les étables et s’emparent des vaches et moutons, avant de s’évaporer dans la nature. Cette situation a créé une psychose générale dans la région, connue pour ses potentialités d’élevage, notamment l’ovin et le bovin laitier. Les victimes lancent un appel urgent aux autorités concernées afin de prendre les mesures nécessaires pour lutter contre ce phénomène et protéger leur bétail. - 61 migrants secourus au large des côtes andalouses Les services du Sauvetage maritime espagnol ont secouru, mardi soir, au large des côtes de l’Andalousie (sud de l’Espagne), 61 migrants qui tentaient de gagner le pays ibérique à bord d’une embarcation de fortune, ont rapporté hier des médias espagnols. L’embarcation a été localisée dans la mer d’Alboran par l’avion des secours Sasemar 101, avant que le bateau de sauvetage, le Guardamar Polimnia, ne procède au transfert de ce groupe de migrants au port de Motril (province de Grenade), où il a été pris en charge notamment par des volontaires de la Croix- Rouge, a précisé la même source. Les migrants, dont trois femmes et un enfant, sont arrivés au port en bonne santé, excepté un homme qui souffre d’une luxation de l’épaule. Ils ont été placés au centre d’accueil temporaire relevant de la police nationale au niveau de ce port.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire