lundi 8 janvier 2018

Le SG du ministère de l’Environnement annonce un plan pour une gestion économique des déchets

Les quantités de déchets domestiques et industriels générés en Algérie sont estimés à environ 13 millions de tonnes/an, dont seuls 5% sont recyclés. Ils représenteraient un marché « laissé à l’abandon », de quelque 38 milliards de dinars. Reçu, lundi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Environnement et des Energies Renouvelables, Kamal Eddine Belatrèche annonce qu’un schéma national destiné à organiser leur gestion à des fins économiques est en cours d’élaboration. M. Belatrèche signale que durant le quinquennat s’étalant de 2016 à 2020, les activités de traitement et de recyclage de ces déchets, sont susceptibles de générer, chaque année, quelque 97 milliards de dinars. Mais comment gérer les aspects relatifs au recyclage des déchets quand on sait que les collectivités locales peinent à entreprendre ce travail dans les meilleures conditions ?   L’intervenant explique que derrière tout ce mécanisme, il y existe effectivement une question de couts, indiquant que le traitement d’une seule tonne de déchet, son enlèvement, son transport et son enfouissement nécessite un investissement de 5.000 dinars alors, qu’ajoute-t-il, les administrations locales éprouvent des difficultés à obtenir 1.000 dinars pour financer cette activité; Pour appréhender la question de la gestion des déchets dans leur ensemble, M. Bélatrèche annonce, qu’en coopération avec un organisme Allemand, son ministère examine actuellement l’idée de création d’une « gouvernance locale » de leur gestion de déchets qui sera appliquée à des villes pilotes et permettant d'examiner tous les aspects liés à leur collecte, les taxes à prélever pour leur enlèvement ainsi que leur recyclage et leur valorisation.  Il mentionne également la mise sur pied d’un marché spécialisé dans l’exploitation économique des déchets, par le biais d’une bourse créée à l’intention des personnes souhaitant investir dans ce créneau. Il explique, encore, que l'ensemble du système de gestion et de recyclage des ordures ménagères, en particulier, va être entièrement revu, notamment en ce qui concerne les contenants en plastique sous leurs diverses formes, un dossier dont il précise qu’il est actuellement à l’étude au niveau du ministère de l’environnement.  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire