lundi 15 janvier 2018

Fédération algérienne de karaté : Ould Ali appelle à la réconciliation

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a affirmé que l'assemblée élective de la Fédération algérienne de karaté-do (FAK), prévue samedi à Alger, devait être celle de la "réconciliation" et de la "cohésion nationale", afin de bien poursuivre le plan d'action élaboré dans l'optique des prochaines échéances internationales. "La prochaine assemblée générale élective du karaté aura pour unique objectif de choisir les représentants idoines à même de mener à terme le programme tracé en prévision des importantes échéances inscrites au plan d'action de la fédération, notamment au vu des résultats déjà réalisés, tant sur le plan africain qu'international", a indiqué M. Ould Ali, qui a reçu dimanche les membres du directoire de la FAK au siège de son département. Aussi, le ministre a appelé les acteurs du karaté algérien à "faire preuve de responsabilité", œuvrer à "préserver la cohésion nationale et mettre l'accent sur l'éducation et la formation au profit des jeunes", selon un communiqué du ministère (MJS). Lors de l'audience, le premier responsable du secteur a, tout d'abord, mis en relief le travail qualifié d'"important" effectué par le directoire de la FAK, mis sur pied "conformément à la législation en vigueur" après la démission du président de la fédération.  "Un directoire qui a permis de redynamiser la discipline après une période d'immobilisme et de conflits au sein de l'instance, pénalisant, à la fois, le sport et les athlètes", a expliqué M. Ould Ali, ajoutant que ce travail avait également permis au karaté algérien de "reprendre sa place sur la scène sportive, tant nationale qu'internationale". Le travail du directoire de la FAK "a été illustré" par l'obtention de deux médailles d'or et une en bronze lors des Championnats d'Afrique (juniors et seniors) de Yaoundé en juin dernier, ainsi que par l'obtention, pour la première fois dans l'histoire du karaté algérien, d'une médaille d'or aux jeux Mondiaux de Wroclaw en Pologne (juillet 2017) par l'entremise de l'athlète Lamya Matoub, rappelle la même source. Pour ce travail effectué et les résultats obtenus, le ministre de la Jeunesse et des Sports a tenu à exprimer "sa gratitude et ses remerciements" aux membres du directoire, réaffirmant son engagement et celui de son département à soutenir et accompagner les acteurs du karaté algérien dans l'optique de résultats positifs à même d'honorer l'Algérie. Il a, en outre, souligné l'intérêt des pouvoirs publics pour la préservation du sport et de sa stabilité. APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire