mercredi 6 décembre 2017

Vincenzo Nesci dénonce un «mensonge incroyable»

Certaines pages Facebook et quelques sites d’information ont publié ces deux derniers jours des mails attribués à Matthieu Galvani, directeur général de Djezzy et Alexis de Peretti, responsable de la Stratégie et du Marketing ou des employés algériens sont traités de «bougnouls» et «d’indigènes».  Contacté hier par El-Watan, Vincenzo Nesci, président exécutif, a été très clair : «c’est un mensonge incroyable. Celui qui a fait cela veut nuire à la société en général et au personnel en particulier et je dirai même à l’Algérie car, faut-il le rappeler, l’État algérien détient 51 % des parts et VimpelCom 49 %. On nous sort régulièrement des scandales ! Le contenu raciste existe mais le mail n’existe pas. La Gendarmerie nationale et la Police ont examiné minutieusement notre système et les investigations se poursuivent pour identifier les auteurs. Nous avons aussi saisi la justice». Il poursuit : «nous allons vous informer des suites de cette regrettable affaire. Depuis ma nomination il y a 5 ans et demi, j’ai toujours été pour la transparence. Nous venons de tourner la page des années difficiles. Le criminel qui a écrit ne connaît pas notre histoire. Alexis et moi, on travaille ensemble. Il y a un groupe de management soudé composé d’expatriés et d’Algériens. Notre objectif est de réussir dans cette société». Selon un communiqué de presse, il s’agit «de fausses informations qui ont circulé depuis dimanche soir sur les réseaux sociaux visant à discréditer le top management de la société à travers une vulgaire manipulation d’un échange de mails au contenu raciste, monté de toutes pièces». Face à cette situation, la direction de Djezzy a d’abord décidé d’informer l’ensemble des employés du non-fondé du contenu partagé sur Facebook en expliquant «les possibles agendas des commanditaires de cette campagne au moment même de l’amorce d’une nouvelle feuille de route pour accélérer le programme de transformation et de l’annonce de la montée en puissance dans l’organisation de collègues algériens». La direction de Djezzy déplore l’usage de faux et qualifie cette tentative d’une manière de «freiner le développement de la société». Avec trois opérateurs, la téléphonie mobile en Algérie vit un tournant technologique et commercial important. Il ne s’agit plus d’accès voix et de simple navigation sur internet mais le but est la création d’un écosystème de créateurs d’applications et de contenu. Dans ce cadre, Djezzy se veut être un acteur important de l’évolution digital de l’Algérie en suivant sa tradition d’innovateur du marché des télécoms. Avec la 4 G, l’opérateur veut continuer à affirmer ce leadership. Après une courbe d’apprentissage, les effets bénéfiques se sont manifestés dans la société algérienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire