mercredi 6 décembre 2017

Le procès reporté

Le procès intenté par le DG du port de Béjaïa contre le porte-parole du comité de soutien aux travailleurs de Cevital, Mourad Bouzidi, a été reporté, hier, pour le 19 décembre prochain. La requête du report a été formulée par le collectif des avocats de la défense, auquel s’est joint Me Benissad, qui ont demandé la présence du plaignant absent à l’audience d’hier. Celle-ci a eu lieu parallèlement à un sit-in de soutien à l’accusé observé par quelques dizaines de personnes qui ont répondu à l’appel du comité de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques dans la wilaya. «On ne défend pas son honneur par procuration» a commenté, au sortir de l’audience, Mourad Bouzidi à propos de l’absence de son plaignant. «C’est honteux de nous obliger à nous présenter au tribunal pour défendre des postes d’emploi» déplore-t-il, en prenant parole face à la foule qui l’attendait devant l’entrée du palais de justice. «Il ne s’agit pas de sauver Cevital, mais la Kabylie et toute l’Algérie» déclare-t-il, appelant à une «mobilisation maximale» pour la marche programmée pour le 11 janvier prochain à Tizi Ouzou. «On fera en sorte qu’elle soit une marche décisive» promet-il saisissant l’occasion pour rappeler le blocage du mégaprojet industriel, d’un million d’emplois directs et indirects, de Cevital à Cap Djinet, à Boumerdès. Nous y reviendrons.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire