mercredi 6 décembre 2017

Enseignement moyen : Pas de révision des coefficients

Il n’y a aucun changement dans les coefficients des matières dans le cycle moyen», a tenu à préciser la ministre de l’Education nationale, en marge de la rencontre d’avant-hier sur le lancement du plan national de la formation. La ministre, interrogée sur la correspondance 1547 du 21 septembre 2017 du ministère de l’Education nationale, adressée aux directions de l’éducation, portant sur la une baisse des coefficients de plusieurs matières, s’est contentée de démentir tout changement introduit dans le palier moyen, sans toutefois donner plus de précisions. La ministre a souligné qu’il s’agissait d’une «erreur» qui a été «rattrapée d’ailleurs rapidement, puisqu’une autre instruction a été adressée aux chefs d’établissement scolaire leur signifiant qu’aucun changement n’est à l’ordre du jour», explique-t-elle, sans situer à quel niveau a été commise cette «erreur». Mme Benghabrit a souligné toutefois que «tout changement entrepris dans le secteur sera annoncé et expliqué». Pour rappel, une polémique a suivi l’annonce de la révision des coefficients d’une partie des matières essentielles dispensées dans le palier moyen, d’autant plus qu’il s’agissait d’un changement important dans les coefficients et qu’il ne répondait pas aux orientations des commissions d’évaluation de la réforme ni aux recommandations des spécialistes de la pédagogie. La révision annoncée concernait les matières essentielles. La langue arabe, qui était à coefficient 5 est ramenée à coefficient 2 pour la 1re année moyenne et 3 pour les 2e et 3e AM. De même pour les mathématiques, qui sont une matière essentielle, avec un coefficient 4, qui a été réduit à 2 pour les 1re et 2e AM et 3 pour la 3e année. Le français, auparavant à coefficient 3, est à coefficient 1 en 1re année, et 2 pour les 2e et 3e années du même palier. L’anglais est à coefficient 1 pour les trois années, alors que la matière était à coefficient 2 auparavant. La matière des sciences naturelles a également vu son coefficient baisser à 1, alors qu’elle était à 2. La mesure est identique pour la physique. L’histoire-géographie, qui était à coefficient 3, est désormais à coefficient 1 pour l’histoire et 1 pour la géographie, considérées à présent comme deux matières séparées. L’éducation islamique passe également à coefficient 1 alors qu’elle était à 2. De nombreuses formations syndicales ont dénoncé «la précipitation dans la décision».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire