samedi 9 décembre 2017

Des billets plus chers en 2018

En 2018, les billets d’Air Algérie coûteront plus cher. C’est la piste avancée par le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, lors d’une visite effectuée jeudi dans la capitale. Le ministre, qui déclare que cette mesure n’est pas écartée, la motive par la situation de crise financière que connaît cette compagnie qui emploie aujourd’hui plus de 9000 travailleurs, tous types confondus. Considérée comme une solution facile par certains, le ministre a confirmé la situation financière délicate de l’entreprise et le besoin de redressement de ses finances en passant par cette augmentation des prix des billets. Contrairement aux déclarations du P-DG d’Air Algérie, qui a évoqué une situation financière très difficile dans une lettre adressée à tous les employés de la compagnie, le ministre, se voulant rassurant, a voulu chasser l’idée de faillite. Selon ses propos, il s’agit d’une zone de turbulences financière que la compagnie pourrait dépasser en augmentant ses recettes. Il évoque à cette occasion le plan de développement d’Air Algérie en cours d’élaboration depuis six mois déjà par une nouvelle équipe. Il annonce également la mise en place d’un nouveau système de réservation qui entrera en vigueur à partir de demain, dimanche. Une migration qui ne sera pas sans effet sur la procédure de réservation et d’enregistrement durant la période de sa mise en service. Pour rappel, le P-DG d’Air Algérie avait adressé le mois dernier une lettre à tous les employés de la boîte, les appelant à une grande mobilisation afin d’éviter un avenir des plus incertains. La situation qu’il a qualifiée de très délicate est marquée, selon ses propos, par des résultats opérationnels négatifs, eux-mêmes générés par des coûts en constante augmentation, une concurrence directe et indirecte qui pèse sur nos revenus, un sureffectif dans les fonctions non productives, des sujétions de service public onéreuses et un lourd endettement.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire