dimanche 19 novembre 2017

Rachid Boudjedra : «Je ne retire pas mes déclarations sur Kamel Daoud»

Rachid Boudjedra a apporté un démenti formel aux informations évoquant des excuses de sa part et une entente entre lui et Kamel Daoud après la suppression de son pamphlet Les contrebandiers de l’Histoire, du paragraphe affirmant que Daoud appartenait aux GIA. Hier, lors d’un point de presse improvisé au cours de la vente-dédicace de ses œuvres, Boudjedra a annoncé qu’il pourrait même apporter plus de détails sur cette affirmation. Ce «cri de révolte», il l’a expliqué par «le ras-le-bol de tout ce qui a été écrit sur l’Algérie. Particulièrement après l’apparition du livre sur Bouaziz Bengana. J’étais très malade, je ne pouvais ni dormir ni manger. Je me demande pourquoi Sansal a fait des militants de l’ALN des nazis. C’est un cumul que j’ai extériorisé. Je suis un homme libre et j’ai dit à travers ce pamphlet ce que la presse n’a pas osé dire». L’invité a également expliqué à El Watan sa position par rapport à Yasmina Khadra. Nous reviendrons avec plus de détails sur ces déclarations dans notre prochaine édition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire