jeudi 9 novembre 2017

On vous le dit :

Un choc frontal entre un bus et un véhicule à Hassi Lefhel fait un mort et 33 blessés Rien ne semble pouvoir arrêter cette longue litanie macabre qui continue de faucher des vies sur ce maudit tronçon situé sur la RN1, entre Hassi Lefhel et El Ménéa, dans la wilaya de Ghardaïa. Ainsi, après l’accident de la semaine passée entre deux véhicules de marque Toyota Hillux, qui avait fait pas moins de quatre morts et six blessés, dont deux sont à ce jour entre la vie et la mort à l’hôpital Colonel Chaâbani d’El Menéa, hier, vers 5 h, un autre drame  est survenu sur cette même route, à 12 km au sud de Hassi Lefhel, vers Mansourah. Une collision frontale entre un bus de voyageurs, dans lequel se trouvaient 37 passagers, un véhicule léger avec quatre passagers et un Camion. Les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Hassi Lefhel ont retiré le corps du chauffeur du bus qui a rendu l’âme sur place, alors que 41 personnes ont été blessées à divers degrés de gravité. La dépouille du chauffeur du bus a été déposée à la morgue de la polyclinique de Hassi Lefhel où ont été admis les blessés. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Hassi Lefhel pour déterminer les causes et les circonstances exactes de cet accident. Création de l’Association des médecins hospitalo-universitaires L’Association nationale des praticiens hospitalo-universitaires vient d’être créée, avec à sa tête le professeur  Abdelmadjid Bessaha, chef de service de médecine légale à l’hôpital de Beni Messous. «Notre association se propose d’être un groupe de réflexion et de propositions pour les pouvoirs publics et de faire adhérer la famille médicale autour des objectifs nobles de promotion de la qualité de la santé publique», note Pr Bessaha. Et de préciser que les objectifs de l’association sont de nature scientifique, sociale, éthique et déontologique. «Notre association s’attelle à rassembler les maîtres-assistants, les maîtres de conférences A et B et les professeurs», a-t-il indiqué. Et de signaler que l’ANPHU n’est ni un syndicat ni un parti politique. «Notre association regroupe des experts au service  de la réflexion sur  les problèmes d’actualité de santé et des sciences médicales et elle constitue un véritable interlocuteur des pouvoirs publics pour la dignité  et l’avenir du corps hospitalo-universitaire sans distinction de grade ou d’ancienneté. Soyez nombreux à rejoindre notre association loin des groupes d’intérêt et des fossoyeurs de notre dignité», a-t-il ajouté. L’association compte ainsi organiser des assemblées générales dans toutes les facultés de médecine.                  Vibrant hommage à El Badji Dans le cadre du devoir de mémoire, l’association Ouled El Houma a organisé une cérémonie très émouvante à l’Etablissement pénitentiaire de Serkadji, en hommage au regretté Mohamed El Badji, ancien condamné à mort, militant de la cause nationale et compositeur chanteur, ainsi que tous les anciens condamnés à mort exécutés à Serkadji par le colonialisme français durant la lutte de Libération nationale. Ouled El Houma a rendu un vibrant hommage à ceux qui ont sacrifié leur vie pour une Algérie libre et indépendante. Abderrahmane Bergui, président de l’association Ouled El Houma, compte s’impliquer pleinement pour réhabiliter les hommes du devoir pour permettre à notre jeunesse de connaître le passé de la lutte de Libération et avoir des repères pour construire l’avenir. L’association Ouled El Houma compte aussi organiser pour la journée du 20 novembre, à la rue des Abderames, Casbah, un hommage à l’oublié de l’histoire, Bouhamidi Mahmoud, martyr de la cause nationale avec les regrettés moudjahidine Ali La pointe, Petit Omar et Hassiba Ben Bouali. Aujourd’hui, notre devoir est de mettre en valeur le sacrifice du jeune Bouhamidi Mahmoud pour son pays.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire