mardi 14 novembre 2017

Le PDG de la SNTF veut encourager les entrepreneurs économiques à faire le choix du rail

Comment inciter les opérateurs économiques nationaux à confier le transport de leurs marchandises à la Société nationale des chemins de fer Algériens ? Le directeur général de la SNTF, Yacine Ben Abdallah, estime que certains parmi ces derniers sont « déconnectés », en d’autres termes pas très renseignés sur  ce type d’acheminement, estimant, toutefois, que la mise en place d’une inter-modalité entre tous les moyens de transport contribuerait à changer leur mentalité. S’exprimant à une journaliste de la chaine 3 de la Radio Algérienne, il juge indispensable de revoir certaines lois, tout comme il abonde dans le sens de l’introduction d’une  tarification «unique » pour les divers modes de transport. M. Benabdallah Il estime, en outre, nécessaire d’introduire des modèles de manutention efficients en faisant notamment en sorte que les bateaux de marchandises, tout comme les ports, soient mieux adaptés aux modes de transport par rail.   Il considère utile, d’autre part, d’introduire des systèmes modem de manutention, de même que de prendre en compte l’aspect informatique relatif à la gestion des modalités de cette activité, autant d’aspects, dit-il, qui sont nécessaires à la maitrise de l’aspect logistique d’enlèvement et d’acheminements du fret. Appuyée sur un réseau de 12.000 kilomètres, reliant différentes régions d’Algérie le rail dispose de tous les atouts pour se présenter en alternative aux autres moyens de livraison de marchandises, note l’auteure du reportage.  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire