mardi 28 novembre 2017

Gaïd Salah plaide pour une stratégie de communication "efficace" visant à asseoir un système global de défense nationale

Le général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a appelé mardi à Alger à relever les défis à travers la mise en place d’une stratégie de communication et d’information "efficace" qui contribuera à asseoir un système global de défense nationale. "L’information et la communication dans son état actuel développé a réussi, à l’ère de la révolution de l’information et des télécommunications, à faire du monde entier un petit village, où le phénomène de la mondialisation est devenu un outil de domination visant à travers tous ses moyens à orienter l’opinion publique internationale et l’organiser autour d’une vision économique, sociale et culturelle unique, où se fondent les spécificités de chacun et les fondements de leurs identités nationales", a indiqué Gaïd Salah à l'ouverture des travaux d’une journée d’étude sur le thème "La communication opérationnelle au sein de l’Armée nationale populaire" dans le cadre l'exécution du plan de Communication de l’ANP pour l’Année 2017-2018. "Ce sont des défis réels et nous sommes, au sein de l’ANP, digne héritière de l’ALN, conscients de l’impératif de les relever, oeuvrant, avec l’aide et le soutien de Son Excellence Monsieur le Président de la République, chef Suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, à tracer une stratégie d’information et de communication efficace, puisant dans les valeurs de notre Glorieuse Révolution, de notre ancrage historique et national, plein de gloires et de bravoures, adaptée à notre identité nationale et à nos spécificités, capable d’ériger un appareil de défense nationale, aux missions complémentaires et coordonnées, où la communication opérationnelle joue un rôle important et axial". Il a affirmé que la communication opérationnelle "est une partie intégrante de notre stratégie de défense basée sur la lecture clairvoyante des événements et sur le développement des méthodes de travail permettant de remédier à tous les problèmes imposés par les circonstances". "Aujourd’hui, notre pays est devenu un exemple de quiétude et de stabilité, en dépit de toutes les tentatives vaines et désespérées de le tirer vers l’insécurité, et ce grâce à la conscience du peuple dans toutes ses catégories, et de la confiance qu’il place en son Armée républicaine nationale, qui a toujours été au front de l’édification et de la construction, et face au terrorisme et à la criminalité organisée dans toutes leurs formes", a-t-il souligné. Il a expliqué qu'une communication opérationnelle "réussie est celle qui participe résolument à l’accomplissement des missions dans un milieu de coordination et d’entraide, oeuvrant ainsi au bon commandement des opérations, à une meilleure supervision, quelque soit sa complexité", ajoutant que "c’est ainsi que la communication opérationnelle devient un modèle à suivre dans l’interaction adéquate et efficace entre les composantes du corps de bataille, quelle que soit sa nature".                "La réussite de la communication et l’efficacité de ses outils est considérée, ainsi, comme une garantie essentielle aux succès de la conduite des opérations militaires, de leur complémentarité et de l’harmonie de leurs composantes", a-t-il dit. Le général de Corps d'Armée a indiqué que "la communication opérationnelle au sein de l’ANP est une partie intégrante de notre stratégie de défense, elle est la soupape de sécurité du lien sacré entre le peuple et son armée", affirmant que c'est "une armée républicaine au service du pays, fidèle au serment des Chouhada, déterminée à soulever tous les défis et faire face aux dangers quelques soient leurs ampleurs, dans l’objectif de garantir la sécurité et la quiétude à travers tout le territoire national". Il a plaidé pour "une communication crédible, responsable, au regard des défis à soulever dans notre environnement sous-régional, régional et international". C'est aussi "un soutien actif au corps de bataille sur le terrain, confortant les esprits et la détermination des éléments, au service du pays", a-t-il poursuivi. Il s'agit aussi d'une communication "qui expose des faits, qui entretient des liens productifs avec les médias, à même de taire les voix et les plumes hostiles et ennemis, pour que l’ANP, digne héritière de l’ALN, demeure à jamais symbole de victoires, perpétuellement prête à défendre les intérêts suprêmes du pays". Pour lui, une communication opérationnelle doit avoir "un rôle efficient dans l’éclaircissement des missions des Forces armées dans le développement national, la présence de l’Armée au coté du peuple, en toutes circonstances, le raffermissement du lien solide Armée-Nation, afin de consolider l’unité nationale, la cohésion et l’esprit de citoyenneté". La communication opérationnelle doit avoir également "des mécanismes et des moyens techniques modernes, au diapason de l’évolution technologique accélérée, capable de faire face à toute diffamation ou mensonges, ouverte aux médias et aux citoyens, £uvrant au renforcement de l’unité et la cohésion des rangs, défendant l’image et la réputation de l’ANP, qui demeure à jamais fidèle à notre pays l’Algérie". Gaïd Salah a rappelé, à cette occasion, "le rôle vital de l’information et de la communication dans la consolidation de ces efforts et dans la préservation de notre institution militaire et de ses éléments de toutes les menaces et les fléaux. Ce qui requiert de nous tous, de poursuivre notre application au travail, de demeurer fidèles à Allah, à la Patrie et au serment de nos valeureux martyrs et moudjahidine, qui ont réussi à faire entendre la voix de la justice, et ainsi se distinguer de dignité et de gloire". L'ouverture des travaux de cette journée d’étude s'est déroulée en présence d’officiers généraux, de cadres de l’ANP ainsi que d’officiers de la communication, de l’information et de l’orientation relevant des différentes Régions militaires, des structures et des écoles de l’ANP. Elle a été animée par des cadres spécialistes de l’ANP à travers des conférences et des interventions qui ont mis la lumière sur un aspect sensible de la communication opérée au sein de l’ANP, qui est la communication opérationnelle, notamment durant les exercices et les opérations militaires et en situations de crise. Cette journée dont les travaux ont été enrichis par une projection d’un film documentaire relatif au thème, a connu l’organisation d’ateliers pratiques dans le domaine de l’information et de la communication afin de simuler la réalité lors des exercices et manoeuvres militaires.  Elle a pour objectif de forger les connaissances et les expériences des cadres de l’ANP, à travers les structures et les formations de l’ANP dans le domaine de la communication opérationnelle, d’expliquer et de vulgariser les notions et les méthodes adoptées ainsi que de mettre en exergue les mécanismes permettant sa réussite via les expériences acquises dans ce domaine, conformément aux évolutions actuelles pour emporter la bataille communicationnelle avec mérite. Dans ce cadre, le général de Corps d’Armée a affirmé que l’organisation de cette journée d’étude "reflète l’importance qu’accorde le Haut Commandement de l’ANP au thème de la communication opérationnelle, dans la dynamique du travail titanesque accompli par nos valeureux ancêtres dans ce domaine depuis le déclenchement de la Glorieuse Révolution de libération nationale". "L’organisation de cette journée d’étude en ce mois sacré de Novembre, constitue une autre face de sa commémoration et une nouvelle opportunité pour se remémorer le plus grand des hauts faits nationaux qu’est le déclanchement de notre Glorieuse Révolution libératrice, dont le peuple algérien vient de commémorer le 63ème anniversaire", a-t-il ajouté. Il a rappelé "l’ingéniosité de ceux qui ont fait la gloire de l’Algérie et qui l’ont inscrite dans l’histoire de l’humanité, en menant la plus grande Révolution du 20e siècle. Ce sont ces braves Chouhada et Moudjahidine qui ont conféré la plus grande importance à ce domaine essentiel durant notre Glorieuse Révolution, malgré la difficulté des circonstances". "Ils étaient parfaitement conscients que l’information et la communication est une arme efficace face à l’appareil de propagande, d’imposture et de guerre psychologique adoptées par le colonisateur abject, dans l’objectif d’isoler la Révolution de son prolongement populaire et de dissimuler les bravoures et les sacrifices de ses meneurs, qui méritent de nous tous, aujourd’hui et toujours, toutes les prières pour leurs âmes, et de se rappeler avec fierté qu’ils étaient et demeureront à jamais source d’inspiration pour les peuples aspirant la liberté, et objet d’études des grandes écoles militaires et centres de recherches, qui essaient de découvrir les sources de la force et du défi de la personnalité algérienne, façonnée à travers l’histoire à bannir la soumission et la servilité, faisant face aux malheurs et difficultés, et attachée à son pays, pour qu’ainsi triomphe l’Algérie, grâce à l’aide de Dieu le Tout Puissant", a-t-il conclu. APS 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire