mercredi 29 novembre 2017

Début à Abidjan des travaux du 5e sommet UA-UE

Les travaux du 5e sommet Union africaine-Union européenne (UA-UE) ont débuté mercredi à Abidjan, avec la participation du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Ce sommet auquel prennent part plus de 5 300 délégués, verra aussi la présence de 83 chefs d’Etat et de gouvernement représentant 55 pays d’Afrique et 28 pays d’Europe, ainsi que des délégations des pays invités, de la Commission de l’UA, de la Commission de l’UE, des Organisations internationales, régionales et sous-régionales. L’objectif du sommet, dont le thème est "Investir dans la jeunesse pour un développement durable", consiste à dynamiser le partenariat entre l’UA et l’UE.  Il s’agit notamment des défis de la paix et de la sécurité, de la migration clandestine et la mobilité des personnes, du développement durable, la gouvernance, les droits de l’homme, les investissements et le commerce, le développement des compétences et la création d’emploi. Il s’agit aussi d’évaluer ce qui a été réalisé dans le cadre de la mise en oeuvre du plan d’action 2014-2017, adopté lors du dernier sommet tenu à Bruxelles, notamment en matière de paix et de sécurité. Le sommet sera sanctionné par une déclaration politique et approuvera le document portant projets prioritaires conjoints. Par ailleurs, ce sommet enregistre la participation du président de la République arabe sahraouie démocratique  (RASD), Brahim Ghali. Plusieurs délégués de pays africains avaient qualifié cette participation de "cinglante défaite" pour le Maroc qui a vainement manoeuvré dans le but d’exclure de ce sommet la RASD, pays fondateur de l’Union africaine et avec lequel le Maroc a accepté de siéger en adhérant à l’institution panafricaine et en procédant à la ratification de son acte constitutif, sans conditions et sans réserve. Ouyahia s’entretient à Abidjan avec son homologue ougandais Ruhakana Rugunda Le Premier ministre Ahmed Ouyahia, en sa qualité de représentant du président de la République Abdelaziz Bouteflika au 5e sommet Union africaine-Union européenne, s’est entretenu mercredi à Abidjan (Côte d’Ivoire) avec son homologue ougandais Ruhakana Rugunda. L’entretien qui s’est déroulé peu avant le début du sommet UA-UE, a porté sur les relations bilatérales ainsi que les voies et moyens de leur renforcement. Les deux Premiers ministres ont souligné, à cet égard, leur engagement à travailler ensemble en vue de renforcer et diversifier les échanges entre les deux pays. L’entretien a également permis aux deux Premiers ministres de procéder à un échange de vues sur certaines questions régionales et internationales d’intérêt commun. Dans ce cadre, ils ont abordé le partenariat UA-UE, soulignant l’impératif d’une action concertée en vue de le renforcer davantage au bénéfice des deux parties. La question du Sahara occidental a également été abordée. A cette occasion, le Premier ministre ougandais a transmis un message de fraternité et d’estime du président ougandais Yoweri Museveni au président de la République Abdelaziz Bouteflika. Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a, pour sa part, prié son homologue de transmettre les salutations fraternelles du Président Bouteflika au Président Museveni. Et il s’entretient avec son homologue estonien Juri Ratas    Le Premier ministre Ahmed Ouyahia, en sa qualité de représentant du président de la République Abdelaziz Bouteflika au 5e sommet Union africaine-Union européenne (UA-UE), s’est entretenu mercredi à Abidjan avec son homologue estonien Juri Ratas, dont le pays assure la présidence de l’UE. Au cours de cet entretien qui s’est déroulé peu avant le début du sommet UA-UE dans la capitale ivoirienne, M. Ouyahia a abordé avec son homologue l’état et les perspectives de la coopération entre les deux pays. MM. Ouyahia et Ratas ont abordé aussi les principales questions inscrites à l’ordre du jour du sommet UA-UE et ont, à cet égard, exprimé leur attachement au renforcement de la coopération qui existe entre les deux Organisations tout en se félicitant de la tenue du sommet d’Abidjan qui constitue une étape importante dans ce cadre. Les deux entretiens se sont déroulés en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire