lundi 20 novembre 2017

AADL : des opérations administratives "à distance" à partir de 2018

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a donné, lundi à Alger, des instructions aux cadres de l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL) pour la modernisation de la gestion administrative et la réduction des déplacements des citoyens aux bureaux de l'Agence à travers la mise en place "d'opérations administratives à distance" à partir de  2018.  S'exprimant lors d'une visite d'inspection au siège de l'Agence dans le cadre du suivi du programme (AADL), le ministre a affirmé que cet outil permettra de faciliter les procédures administratives au profit des souscripteurs et d'avoir une meilleure maitrise des processus de traitement et d'examen des dossiers.  Cette mesure permettra également de "réduire l'utilisation des documents sous format papier et les déplacements incessants des citoyens vers le siège de l'Agence", a ajouté M. Temmar.  Le traitement à distance consiste à ouvrir une fenêtre sur le site électronique de l'AADL permettant au souscripteur d'accéder, via son nom d'utilisateur et son mot de passe, à la base de données relative à son dossier et suivre le taux d'avancement du projet abritant son logement.   La mesure permettra en outre de contacter le souscripteur à l'effet de compléter son dossier, le déposer auprès de la commission des recours et autres bureaux et d'introduire des demandes de désistement ainsi que tout document y afférant, précise le ministre.  Les souscripteurs seront informés de tous les renseignements relatifs au programme, notamment le choix des sites, la remise des décisions de pré-affectation et la remise des clés.   Le ministre a ajouté que le réseau informatique de l'Agence sera relié, dans le cadre de cette opération, à celui du ministère de l'Habitat pour faciliter l'échange d'informations entre les deux administrations.  Lors de sa visite d'inspection au siège de l'AADL, le ministre a appelé les fonctionnaires à consentir davantage d'efforts pour le bonheur des familles algériennes, ajoutant à l'adresse de ces fonctionnaires "vous accomplissez un travail noble pour le bonheur des familles et c'est là un motif d'encouragement pour améliorer le travail et éradiquer la bureaucratie dont se plaignent des citoyens".  Les services de l'AADL traitent quotidiennement 400 dossiers au niveau du siège de l'Agence et 1200 dossiers/jour au niveau de l'annexe sise au complexe sportif Mohamed Boudiaf (Alger), en sus de 50 recours examinés par jour.                  La lenteur des procédures administratives a souvent été décriée par les citoyens du fait des contraintes de déplacement à la capitale réclamant,dans ce sens, d'accorder davantage de prérogatives aux directions régionales. D'autres souscripteurs ont exprimé leur mécontentement quant au site de leur affectation après avoir effectué un choix différent. L'affectation obéit à des priorités (familles, malades...etc), a précisé le ministre à ce sujet. Par ailleurs, des souscripteurs ont soulevé le problème de l'héritage privant certains de bénéficier d'un logement AADL ainsi que le changement de la situation suite à l'octroi d'une parcelle de terrain ou d'un logement communs aux membres de la famille. A la fin de sa visite d'inspection, M. Temmar a annoncé le lancement, fin novembre ou début décembre au plus tard, de l'étape du choix des sites au profit de 66.000 souscripteurs au programme AADL 2. L'opération concernera plus de 34 wilayas notamment les grandes wilayas qui enregistrent une forte demande, a-t-il ajouté. Le mois de novembre verra l'attribution des décisions de pré-affectation à plus de 2.700 bénéficiaires et la remise des clés à plus de 1.500 bénéficiaires à travers plusieurs wilayas. Le ministère a recensé 3.400 recours en cours d'examen sur un total de 15.000 recours déposés depuis le lancement de l'opération des inscriptions.  Les concernés recevront la réponse avant la fin de l'année en cours, a-t-il dit. Il  sera procédé à la pose de la première pierre de plus de 12.900 unités de logements à travers le pays, a-t-il ajouté, précisant que des visites seront prévues pour s'enquérir des travaux au niveau des chantiers (Bejaia plus de 4000 unités). Selon M. Temmar, ces visites permettront de déterminer les causes des retards accusés dans la réalisation de certains projets et de trouver les solutions idoines, soit en procédant à la levée des obstacles et à la poursuite des travaux ou en prenant des décisions concernant les entrepreneurs en charge de la réalisation. A cet effet, M. Temmar a décidé de dépêcher des équipes dès dimanche prochain dans les différentes wilayas pour s'enquerir de l'avancement des projets, notamment dans les wilayas qui accusent un retard, dont Tébessa, Mascara et Tissemsilt. "Notre priorité est de lancer tous les projets et d'autres projets sont en attente", a indiqué le ministre ajoutant "nous allons faire un recensement global de tous les projets, aussi bien ceux ayant accusé un retard. "Nous avons un calendrier et nous veillerons au respect rigoureux de ces échéances", a-t-il conclu. APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire