mardi 17 octobre 2017

Vers l’autorisation de sept chaînes TV thématiques

Le gouvernement opte finalement pour l’autorisation uniquement de sept chaînes thématiques. Et les opérateurs qui devraient accéder à ce sésame seront contraints de choisir un seul domaine. «Sept autorisations pour la création de sept chaînes télévisuelles thématiques devraient être attribuées, parmi lesquelles une chaîne d’actualités (politiques, économiques, sociales), une chaîne culturelle, une chaîne de jeunesse, d’art culinaire, de découvertes, de séries et divertissements ou une chaîne sportive», lit-on dans un arrêté du ministère de la Communication publié dans le dernier numéro du Journal officiel. Cette décision d’autoriser uniquement des chaînes thématiques, tel qu’il a été défini dans cet arrêté, risque de susciter la polémique d’autant que la loi sur l’audiovisuel, promulguée en mars 2014, définit «les chaînes thématiques ou services thématiques comme étant des programmes télévisuels ou sonores s’articulant autour d’un ou plusieurs sujets». L’accès aux autorisations pourrait aussi être une source de polémique. Et pour cause, le nombre de prétendants à ces autorisations dépasse largement celui prévu par l’arrêté ministériel. Actuellement, plus d’une quinzaine de chaînes offshore activent actuellement dans le pays. Mais seulement cinq ont été autorisées à activer légalement. Le texte du ministère fixe également le délai de dépôt des candidatures. Ce dernier ne devrait pas excéder les deux mois. «Les entreprises, les institutions et les organismes du secteur public, ainsi que les sociétés de droit algérien peuvent répondre à l’appel à candidature dans les soixante jours suivant la date de la première publication dudit appel (28 septembre 2017)», explique-t-on dans cet arrêté. Et de préciser : «Ce délai pourra être exceptionnellement prorogé de 30 jours une seule fois, par décision de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel.» Selon cet arrêté, cinq chaînes thématiques seront diffusées sur le satellite Eutelsat 7WA (ex-Nilsat) avec une couverture du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, tandis que les deux autres chaînes seront diffusées sur le satellite Eutelsat 5WA (ex-Atlantic Bird) avec une couverture du Grand Maghreb centrée sur l’Algérie. Les futures chaînes autorisées devront, selon le même document, diffuser leurs programmes en clair, sans procédé de cryptage. Les langues de diffusion seront les deux langues, nationale et officielle, à savoir l’arabe et le tamazight. «Toutefois, les langues étrangères peuvent être utilisées pour les programmes destinés à la diffusion à l’étranger», précise la même source. Selon la loi (art. 25 sur l’audiovisuel), «l’instruction des candidatures par l’Autorité de régulation de l’audiovisuel comporte l’audition publique des candidats, dont le dossier est recevable». «Il est tenu compte en priorité de : la diversification des opérateurs et de la nécessité de se prémunir des abus de position dominante et autres pratiques entravant le libre exercice de la concurrence ; l’expérience des candidats dans les activités audiovisuelles ; le financement et les perspectives de croissance des ressources au profit de l’activité audiovisuelle ; la contribution à la production nationale des programmes», lit-on dans le même article.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire