mardi 17 octobre 2017

Plus d’une vingtaine de sous-directions supprimées

Le ministère des Affaires étrangères vient de se doter d’un nouvel organigramme, publié au dernier Journal officiel. Plus d’une vingtaine de sous-directions ont été ainsi supprimées pour «alléger les structures et les rendre plus opérationnelles», explique un ancien diplomate, en précisant qu’il s’agit «d’un retour à l’ancienne organisation qui existait avant qu’elle ne soit chamboulée au milieu des années 2000, lorsque Mourad Medelci était ministre des Affaires étrangères». Ainsi, en plus du secrétaire général, assisté de directeurs d’études, auquel sont rattachés le bureau du courrier et le bureau ministériel de sûreté interne d’établissement, les ambassadeurs-conseillers, le chef de cabinet, l’inspection générale, l’administration comprend 14 directions générales : du protocole, des pays arabes, de l’Afrique, de l’Europe, de l’Amérique, de l’Asie-Océanie, des relations multilatérales, des affaires consulaires et de la communauté nationale à l’étranger, de la communicatwion, de l’information et de la documentation, de la prospective, des études et de la formation, des ressources, des affaires juridiques, de la promotion et du soutien aux échanges économiques, des services techniques. La direction générale des pays arabes comprend deux directions : des pays du Maghreb arabe et de l’Union du Maghreb arabe — à laquelle sont rattachées deux sous-directions — et du Machrek arabe et de la Ligue des Etats arabes, qui comprend elle aussi deux sous-directions. La direction générale Afrique est organisée en deux directions : celle dédiée aux relations bilatérales africaines — articulée autour de trois sous directions : des pays du Sahel, de l’Afrique orientale et australe et de l’Afrique occidentale et centrale — et la direction des relations multilatérales africaines — avec deux sous-directions : de l’Union africaine et des organisations sous-régionales et de l’intégration continentale. La direction générale Europe comprend deux directions : de la coopération avec l’Union européenne et les institutions européennes, et la direction des pays de l’Europe, avec trois sous-directions, des pays de l’Europe du Sud, de la sous-direction des pays de l’Europe de l’Ouest, du Nord et du Vatican, de la sous-direction des pays des Balkans et de l’Europe centrale et orientale. La direction générale Amérique a deux directions : celle dédiée à Amérique du Nord — qui travaille avec deux sous-directions, celle des Etats-Unis et du Canada-Mexique— et la direction Amérique latine et Caraïbes, dotée de deux sous-directions. La direction générale Asie-Océanie comprend quant à elles deux directions : l’Asie centrale et orientale, avec deux sous-directions, ainsi que la direction de l’Asie du Sud, de l’Océanie et du Pacifique, avec également deux sous-directions. La direction générale des relations multilatérales comprend elle trois directions : direction des affaires politiques internationales — chargée des affaires relevant de l’ONU, des conférences interrégionales et des affaires de sécurité et de désarmement — la direction des relations économiques et de la coopération internationale — chargée des questions d’ordre économique, financier et commercial, multilatérales, relevant de l’Organisation des Nations unies, ses institutions spécialisées ainsi que les groupements internationaux et transrégionaux — et enfin la direction des affaires humanitaires, sociales, culturelles, scientifiques et techniques internationales. L’organigramme comporte aussi la direction générale des affaires consulaires et de la communauté nationale à l’étranger, avec trois directions : la direction de la communauté nationale à l’étranger, des compétences nationales à l’étranger, des programmes et des affaires sociales et des affaires consulaires. C’est en fait une recentralisation des principales structures, nous affirme un ancien ambassadeur, qui estime que «cette organisation permettra une meilleure flexibilité à l’administration du ministère des Affaires étrangères».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire