mercredi 11 octobre 2017

On vous le dit

Le séisme de 1980  tombé dans l’oubli à Chlef Trente-sept ans  sont passés après le  violent séisme qui avait durement frappé la région de Chlef le 10 octobre 1980, ayant fait plus de 3000 morts, de nombreux blessés et des milliers de sans-abri. Malheureusement, ce tremblement de terre de magnitude 7,5 sur l’échelle Richter, le premier dans l’histoire de l’Algérie post-indépendance, est tombé dans l’oubli. Pour preuve, hier,  jour de l’anniversaire de cette tragédie, aucune commémoration, ni  cérémonie de recueillement  n’ont  été organisées à Chlef.  Pis encore, la stèle érigée à la mémoire des victimes de ce tremblement de terre au centre-ville  a été carrément démolie, alors que les aménageurs et experts concernés sont restés muets à l’occasion.  Et dire que le CTC de Chlef  était très sollicité au niveau national et à l’étranger pour apporter son expertise concernant le contrôle technique et l’application des normes anti-sismiques dans les zones exposées à cet aléa naturel . Or,  l’agence de Chlef a été «démantelée» depuis et rattachée à la direction du CTC Oran. De même, aucune  rencontre sur les  étapes de la  reconstruction de la région ou sur l’évaluation du règlement parasismique et son application sur le terrain ne s’est tenue, en dépit de leur importance pour les habitants et les différents intervenants dans le domine de la construction. Il en est de même pour l’opération de remplacement des 18 000 habitations en préfabriqué, dont le bilan d’exécution n’a pas été communiqué cette fois-ci, contrairement à l’année précédente. Saisie de 2,48 quintaux de kif traité à Tlemcen Les éléments de la Gendarmerie nationale  de la daïra de Maghnia ont opéré, lundi, la saisie de 2,48 quintaux de kif traité, selon un communiqué rendu public hier par la cellule de communication du groupement de wilaya de la GN de Tlemcen.  Agissant sur informations faisant état d’un réseau de trafic de drogue  activant au centre-ville de Maghnia, les éléments ont mis en œuvre un plan   avec le concours des unités territoriales de la GN de Maghnia pour boucler  toutes les issues.  L’opération a abouti à la saisie de cette importante quantité de drogue à  l’intérieur d’un véhicule au centre-ville de Maghnia et l’enquête se  poursuit pour déterminer l’identité des éléments de ce réseau criminel, a-t-on indiqué.        Arrestation de trois faussaires à Béchar Trois (3) faussaires subsahariens ont été arrêtés ces dernières 48 heures par les éléments de police judiciaire de la sûreté de wilaya de Béchar, selon la cellule de communication de cette structure sécuritaire.  Agissant suite à l’appel d’un habitant de Béchar signalant un individu suspecté de trafic de billets de banque, les policiers ont, après une enquête minutieuse, appréhendé l’individu en question en possession de cinq (5) billets de 2000 dinars falsifiés, a-t-on précisé. La perquisition du domicile du mis en cause a donné lieu à la découverte  de dix (10) faux billets de 2000 dinars également, des coupures de la forme du billet de 2000 dinars et un flacon contenant une poudre, probablement destinée à la contrefaçon, deux couteaux, un agrandisseur   d’images, de la craie et un rouleau de plastique, a fait savoir la source, en signalant que deux complices ont été aussi arrêtés.  Présentés au parquet de Béchar, les trois mis en cause ont été placés en détention préventive pour «falsification de billets de monnaie nationale et détention d’équipements et accessoires destinés à la contrefaçon de billets de banque ayant un cours légal», selon la même source.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire