vendredi 6 octobre 2017

El Bayadh : La liste électorale d’un lanceur d’alerte «arbitrairement» annulée

Il est à la tête d’une liste électorale indépendante pour la commune de Bnoud, à 200 km au sud d’El Bayadh. Khaled Boucif a vu son dossier rejeté par la wilaya pour «non-contenance d’un projet électoral». Ancien vice-président RCD de la même commune (2007-2012), Khaled Boucif est un personnage connu dans sa région pour les différentes affaires de corruption qu’il a dénoncées auprès de la justice. Ce n’est pas tout, car il a été même placé sous mandat de dépôt pendant 9 mois «pour divulgation de secrets professionnels», avant d’être acquitté. Aujourd’hui, il se dit «privé» de son droit civique de se présenter aux élections. Joint par téléphone, il qualifie la décision d’«arbitraire» et assure qu’il a bel et bien déposé son projet auprès de la DRAG d’El Bayadh. Voulant reprendre son droit par le biais de la justice, ce dernier a saisi le tribunal administratif de Saïda, qui  a reconduit, à son grand étonnement, la décision de la wilaya. Quant aux raisons qui ont motivé celle-ci, Khaled dénonce : «Le wali m’a qualifié d’opposant à la patrie et de traître de la nation. Quand les moudjahidine sont partis le voir dans son bureau, il leur a dit qu’il n’a obéi qu’aux ordres et qu’il ne pouvait rien, car la décision venait d’en haut. Il leur a même dit qu’il pouvait appeler le juge du tribunal, reprendre la liste, à condition que je ne figure pas dessus !» Khaled Boucif  nous confie qu’il craint le retour de mouvements de contestation après le refus qu’a essuyé son recours suite à la décision du même tribunal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire