lundi 9 octobre 2017

Célébration du 55e anniversaire de la diplomatie algérienne

La journée de la diplomatie algérienne, coïncidant avec le 8 octobre de chaque année, a été célébrée dimanche au Centre International des Conférences (CIC) à Alger. Une cérémonie a été organisée à l'occasion du 55e anniversaire de cette journée, présidée par le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, en présence du président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci et des membres du gouvernement ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger.  Lors de cet évènement, M. Messahel a rappelé les épopées glorieuses de la diplomatie algérienne, soulignant que l'action diplomatique de l'Algérie a connu "un saut qualitatif" depuis l'élection du Président Abdelaziz Bouteflika en 1999 "qui, par sa sagesse et son expérience, a établi les principes et les bases sur lesquels la diplomatie algérienne a été fondée".  La diplomatie algérienne, poursuit-il, a amorcé une étape décisive de son histoire à travers la Conférence de la Bandung en 1955, étant le premier rassemblement afro-asiatique où les militants de la cause nationale Aït Ahmed, Saad Dahleb, Tayeb Boulahrouf et M`hamed Yazid et d'autres avaient prouvé leur capacités diplomatiques à faire entendre la voix de l`Algérie dans les fora internationaux.  Dans son allocution, M. Messahel, a souligné le principe de l'Algérie qui consiste à soutenir les peuples encore sous la colonisation notamment dans le continent africain afin d'obtenir leur indépendance.   Il a rappelé à a ce propos les efforts consentis par l'Algérie pour la décolonisation du Sahara occidental, dernier territoire occupé sur le  continent africain, en réaffirmant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Evoquant la crise libyenne, le ministre des Affaires étrangères a affirmé que "l'Algérie continue de soutenir les efforts des Nations unies, pour trouver un règlement politique à cette crise et garantir l'unité territoriale et la cohésion du peuple libyen". Concernant la question palestinienne, M. Messahel a réitéré le soutien de l'Algérie au peuple palestinien et à ses droits légitimes à la liberté et la création d'un Etat indépendant avec pour capitale El-Qods.  "Les efforts pacifiques de l'Algérie visant à établir la paix et résoudre les différends par le dialogue dans le cadre du respect de la souveraineté des Etats et la non-ingérence, lui ont permis d'occuper une place de choix dans la communauté internationale", a-t-il soutenu.         La Journée de la diplomatie algérienne est célébrée le 8 octobre de chaque année. C'est un évènement qui coïncide avec le jour où le premier président de l'Algérie indépendante Ahmed Ben Bella avait hissé les couleurs du drapeau algérien au siège des Nations unies à New York le 8 octobre 1962.  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire