mardi 12 septembre 2017

UGTA : Abdelmadjid Sidi Saïd catapulte le sénateur Tayeb Hmarnia

Les hostilités de Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de l’Union général des travailleurs algériens (UGTA), contre Tayeb Hmarnia, le chargé de l’organique au niveau du même syndicat, ne semblent pas s’arrêter. En effet, après avoir été écarté de son poste au niveau central, il  a été limogé, hier, de sa responsabilité en tant que secrétaire général de l’Union de wilaya (UW) de Annaba. Le vote, organisé dans l’après-midi par les membres du bureau exécutif au siège de l’UGTA Annaba, a permis à Friteh Kamel, le responsable local de l’Union, d’assurer l’intérim en attendant l’organisation prochaine du congrès, avons-nous appris du concerné. Bien qu’il soit issu du tiers présidentiel, le sénateur Tayeb Hmarnia n’évolue désormais plus dans les arcanes du pouvoir. «On lui reproche d’être derrière un mouvement de dissidence engagé, en collaboration avec le député de Annaba Tliba Bahaeddine, contre le secrétaire général de l’UGTA Abdelmadjid Sidi Saïd, lors du duel qui a opposé l’ancien chef de gouvernement Abdelmadjid Tebboune au président du FCE Ali Haddad. Les représailles n’ont pas tardé à être enclenchées. En effet, après le limogeage éclair de Tebboune, c’est Tayeb Hmarnia qui s’est vu catapulter de toutes ses responsabilités syndicales», révèlent des sources proches de cette affaire. Rappelons que durant les multiples mandats de Tayeb Hmarnia, plusieurs de ses proches, directs et indirects, ont été «désignés» à la tête des syndicats d’entreprises publiques contre la volonté des travailleurs. La dernière désignation en date a concerné, il y a quelques jours, un de ses proches au syndicat de la Tuberie sans soudure (TSS). Ayant refusé cette intrusion familiale, la section syndicale, élue par les travailleurs, a été écartée par Tayeb Hmarnia. Se sentant lésés, les syndicalistes ont déposé une plainte contre l’auteur de cette décision.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire