lundi 18 septembre 2017

On vous le dit

Un maire ayant purgé une peine de prison peut-il se représenter aux élections ? Grosse polémique à Tiaret, dans les chaumières et sur les réseaux sociaux, depuis que le nom d’un ex-maire de la ville de Tiaret, qui a purgé une peine de 3 ans de prison, circule comme étant de retour parmi une liste RND pour les élections locales. Au-delà des aspects juridico-politiques, beaucoup s’interrogent sur les valeurs morales qui ont foutu le camp dans ce bled, où beaucoup de justiciables, trop souvent condamnés pour dilapidation publique, voire pour pédophilie, s’exhibent comme pour narguer le citoyen lambda. Est-ce cela la moralisation de la vie publique en Algérie messieurs les décideurs ? Grogne des exclus des listes des bénéficiaires des logements sociaux à Bouira Plusieurs personnes exclues de la liste des bénéficiaires des 814 logements sociaux, rendue publique la semaine passée, sont revenues, hier, à la charge, en se rassemblant devant le siège de la daïra de Bouira. Les protestataires, qui ont bloqué l’entrée du siège en question, ont maintenu la même revendication, à savoir l’annulation pure et simple de la liste. «Des noms de personnes qui ne sont pas dans le besoin figurent parmi les bénéficiaires de ces logements», a dénoncé, en colère, un père de six enfants résidant au centre- ville de Bouira. D’autres accusent ouvertement la commission de daïra en charge de l’étude des dossiers des demandeurs de logement d’avoir mal confectionné la liste. «Des personnes étrangères à notre commune et des jeunes filles figurent parmi les bénéficiaires», a-t-on accusé. En dépit des assurances des autorités locales quant à l’examen de tous les recours formulés, les citoyens exclus ont refusé de libérer les lieux, sous la surveillance permanente des policiers. Le nombre de recours déposés auprès de la commission mise en place par le wali de Bouira est important. A la veille de la clôture du délai des recours, soit aujourd’hui, (lundi), quelque 3775 personnes ont déposé leur demande, a-t-on indiqué. Démantèlement d’un réseau international de trafic de véhicules à Mostaganem La brigade de lutte contre la contrebande et vol de véhicules relevant de la sûreté de wilaya de Mostaganem a démantelé un réseau international de trafic de véhicules et de falsification de leurs documents de base, a-t-on appris dimanche du chargé de la communication de ce corps de sécurité. Ce réseau est composé de 7 personnes, âgées de 27 à 41 ans et originaires des wilayas de Mostaganem, Relizane, Alger, Oran, Tiaret et Boumerdès, a signalé à l’APS le lieutenant de police Bachir Belkacem. Cette opération, ayant fait l’objet d’une enquête et d’un suivi durant neuf mois, a permis la récupération de 18 véhicules touristiques et utilitaires provenant de France et d’Espagne via le port de Mostaganem. Ces véhicules portent des plaques d’immatriculation de plusieurs wilayas. Les éléments de ce réseau ont été présentés hier devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem pour les chefs d’inculpation d’«association de malfaiteurs, trafic international de véhicules, faux et usage de faux de dossiers de base». Campagne de prévention contre les risques de crues et d’inondations à Médéa Une campagne de prévention contre les risques de crues hivernales et d’inondations a été lancée dimanche à travers les différentes unités d’intervention de la Protection civile de Médéa en prévision de la saison hivernale, a-t-on appris auprès de cette direction. Des officiers du service de prévention et des sauveteurs professionnels issus des unités opérationnelles de la Protection civile encadrent cette campagne qui s’étalera jusqu’au 19 du mois courant, a indiqué à l’APS le lieutenant Karim Benfahsi. Outre l’organisation, au profit du grand public, de portes ouvertes, dans le but de l’informer de certaines règles de conduite à suivre en cas de crues des cours d’eau ou d’inondations, des rencontres de proximité avec les citoyens auront lieu à travers de nombreuses communes rurales de la région, notamment celles confrontées à ce type de risque, a ajouté cet officier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire