jeudi 14 septembre 2017

La révision ordinaire des listes électorales prévue en octobre

Le directeur de la règlementation et des affaires générales (DRAG) au ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales et de l'Aminagement du territoire, Amara Lakhdar, a affirmé que la révision ordinaire des listes électorales interviendrait en octobre, ce qui permettrait à chaque citoyen de s'inscrire pour participer aux élections locales prévues le 23 novembre.  Invité de l'émission "Niqache maftouh" (débat ouvert) de la télévision algérienne, M. Lakhdar a indiqué que "pour les citoyens n'ayant pas pu s'inscrire, une phase de recours administratifs est prévue pour ceux qui ont déjà déposé leurs dossiers, et ce en sus de la révision ordinaire prévue par la loi, laquelle s'étale du 1 au 31 octobre", rappelant que les citoyens âgés de dix-huit (18) ans révolus au 23 novembre étaient également concernés par l'inscription aux listes électorales. Depuis la convocation du corps électoral en vertu du décret présidentiel portant révision exceptionnelle des listes électorales du 30 aout au 13 septembre, "nous avons constaté une affluence des citoyens en particulier durant la première semaine avec 141.000 nouvelles inscriptions et 143.000 radiations pour les citoyens décédés ou ayant changé de résidence. L'opération de révision exceptionnelle des listes électorales qui avait débuté le 30 aout dernier en prévision des élections locales (Assemblées populaires communales et Assemblées populaires de wilaya) prévues le 23 novembre a été clôturée mercredi.            Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avait signé le 26 août dernier un décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour les élections locales. Le Plan d'action du gouvernement, adopté mercredi dernier en Conseil des ministres, souligne que "le gouvernement veillera à réunir toutes les conditions prévues par la loi" pour l’organisation des élections des APC et APW dans la tranquillité, la sérénité, et la transparence". Dans ce cadre, il a été procédé à l'installation jeudi dernier de la commission nationale chargée de la préparation et de l'organisation de ce rendez-vous électoral. Présidée par le Premier ministre, cette commission regroupe les ministres des secteurs impliqués dans l'organisation des élections, à leur tête les ministères de l'Intérieur et de la Justice ainsi que les services de sécurité Pour rappel, au total 23.251.503 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales lors des législatives du 4 mai 2017, contre 22.880.678 lors de l'élection présidentielle de 2014 et 21.445.621 lors des élections locales de 2012. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire