dimanche 24 septembre 2017

Clanisme et échange d’accusations au FLN de Blida

Comme toujours, le FLN continue de sombrer dans le clanisme et les «règlements de comptes», surtout à la veille de chaque élection. Récemment, le mouhafedh Fln de Blida a jeté un pavé dans la mare, en qualifiant les actuels députés FLN de la même wilaya «d’opportunistes» et de semeurs de «zizanie». Plus grave encore, il les considère «d’intrus» et «qu’ils n’ont rien à voir avec le doyen des partis», et ce, à travers une requête envoyée à Djamel Ould Abbès, secrétaire général du FLN. La question qui se pose : comment ces députés ont pu se porter candidats sur la liste du FLN avec le consentement de Djamel Ould Abbès, du moment «qu’ils ne sont pas d’obédience FLN ?» d’après le clan du mouhafedh. Est-ce un mea culpa indirect ? Le SG du FLN joue-t-il le jeu de «l’hypocrisie politique», en donnant la légitimité à tous, mais les laissant sombrer dans la division et le clanisme à des fins qu’on ignore ?! Mais à qui profite cela, d’autant que le parti au passé révolutionnaire ne cesse d’être la «risée» de plus d’un ! De leur part, les mêmes députés considèrent l’actuel mouhafedh, qui se dit installé par le SG du FLN «d’égoïste» politiquement, en allant jusqu’à écarter, selon eux, des militants «intègres» voulant se porter candidats aux futures élections locales. Le clan des députés a déposé sa liste de candidats à la centrale du FLN, celui du mouhafedh a fait la même chose. Une chose est sûre, deux listes parallèles sont au niveau du siège du vieux parti. La liste finale sera connue à partir d’aujourd’hui. Par ailleurs, l’Organisation des moudjahidine, qui est proche du FLN, s’attaque, à travers une lettre ouverte publiée récemment sur un quotidien national et signée par le bureau de Blida, au mouhafedh, l’accusant d’être le meneur de la «fermeture» du siège de la mouhafadha de la wilaya de Blida depuis 2008, «empêchant ainsi tous les militants du FLN de se réunir dans un endroit qui leur revient de droit». Toujours d’après la même lettre, «6 APC de la wilaya de Blida sont d’obédience FLN alors qu’elles étaient 23 à l’être avant le mandat qui prendra fin ces jours-ci». Par ailleurs, le représentant du mouvement des redresseurs FLN de la wilaya de Blida, Amar Amrane, appelle les «vrais militants du FLN, qu’ils soient leaders ou militants de commune, à revenir sur la scène politique afin de sauver un parti qui ne cesse d’être gangrené par des opportunistes».  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire