dimanche 6 août 2017

Plus de 5.000 agents sous contrat à durée déterminée sur le point d’être progressivement "permanisés" annonce Mme Imane Houra Feraoun

Plus de 5.000 agents d’Algérie Poste, employés sous un régime "précaire" de contrats à durée déterminés, vont être progressivement "permanisés", a  annoncé, dimanche, la ministre des Postes et des technologies de l’information et de la communication. S’exprimant à la chaine 3 de la Radio Algérienne, Mme Imane Houda Feraoun indique que ces travailleurs occupent des fonctions de facteurs ou d’agent  dans des agences postales, «sans garantie d’être reconduits», une fois leur contrat parvenu à son terme. Elle précise que 2.600 parmi eux ont été embauché au titre d’un contrat de travail aidé (CTA) et 3.600 autres sous celui du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP). La ministre signale que les premiers agents à être titularisés sont ceux dont le contrat prend fin dans le courant de l’année 2017. Les autres, dit-elle, le seront à leur tour, compte tenu de leur ancienneté ou bien encore de leur capacité à suivre une formation destinée à les intégrer dans des postes où leur carrière pourra évoluer. L’ensemble des travailleurs contractuels, assure-t-elle, sera régularisé dans le courant de 2019, période durant laquelle leurs contrats arriveront à échéance. Mme Feraoun relève, par ailleurs, que l’entreprise Algérie Poste souffre présentement d’un sérieux déficit en moyens humains, en raison du départ à la retraite de 4.000 agents « qui n’ont pas encore été remplacés ». « Et même si cela venait à se faire », ajoute-telle, celui-ci sera loin d’être comblé, les  3.400 bureaux de poste disséminés à travers le pays ne comptant que 3.400 facteurs seulement. C’est ce manque, relève-elle, qui fait que le service de distribution du courrier et celui des colis « ne fonctionnent pas correctement ». A ce problème elle ajoute le mauvais fonctionnement de la logistique, le manque d’optimisation des circuits et d’automatisation du tri du courrier, de même qu’un « peu trop de négligence » en matière d’acheminement du courrier et des colis. Elle assure, cependant,  que ces imperfections seront réparées après l’acquisition de véhicules, celle d’équipements de tri automatique des lettre et une meilleure gestion de centres de tri du courrier. Soulignent, une fois de plus, « la plus grande faiblesse » d’Algérie poste du fait de l’insuffisance en moyens humains elle fait part du lancement, dans le courant de l’année 2018, d’un vaste plan de recrutement de « quelques milliers » d’agents.   


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire