lundi 7 août 2017

Plus de 14 000 hectares de ressources forestières ravagés depuis le 1e juin dernier

Le Directeur général des forêts (DGF), Azzedine Sekrane, a révélé dimanche à Alger, que ses services ont recensé 1 604 incendies depuis le 1er juin, ayant ravagé 14 310 hectares de surfaces forestières, maquis et broussailles.  "Du 1er juin au 5 août, les services de la Direction des forêts ont recensé 1 604 incendies étendus sur une surface de 14 310 hectares, dont 4 848 ha de couvert forestières, 4 656 ha de maquis et 4 806 ha de broussailles", a indiqué M. Sekrane dans une conférence de presse au siège de la Direction générale des forêts (DGF) au cours de laquelle il a présenté le bilan provisoire des feux de forêt depuis le début de la saison estivale.  Le même responsable a précisé qu’en moyenne, 24 incendies ayant endommagé 8,92 ha ont été enregistrés par jour, rappelant que les agents de la Direction des forêts ont effectué, au cours de la même période, 1 682 interventions, dont 800 interventions rapides et 78 autres suite à de fausses alertes.  M. Sekrane a relevé une hausse du nombre d’incendies par rapport à la même période de 2016 où 1 058 incendies avaient détruit 6 725 ha, dont 2 175 ha de surfaces forestières.  La DGF a ainsi décidé de mobiliser à partir de cette semaine, des colonnes mobiles au niveau des wilayas non touchées pour renforcer les colonnes déployées dans les régions sinistrées.  Concernant les moyens mobilisés pour maitriser les incendies de forêts au niveau national, M.Sekrane a indiqué que 405 tours de contrôle ont été mobilisées ainsi que 481 brigades mobiles composées de 2 456 agents forestiers,  32 camions et 2800 points d’eau. S’agissant de la décision du président de la République Abdelaziz Bouteflika relative à l’indemnisation de tous les victimes, le même responsable a affirmé que les services de la direction des forêts "poursuivent l’opération de recensement et d’investigation qui prendra fin le 31 octobre prochain". S’agissant du mode d’indemnisation, M. Sekrane a précisé que "les biens endommagés suite à ces incendies  seront remplacés pour les victimes non assurés", ajoutant que les propriétaires assurés percevront normalement  leurs indemnités ". Evoquant les causes de ces incendies, il a indiqué que "certains d’entre eux sont d’origine criminelle", affirmant que les personnes responsables seront traduites en justice. Il a rappelé que la DGF dépose une plainte contre X à chaque fois qu’un incendie se déclare. Une enquête est alors ouverte par les services de la Gendarmerie nationale et un rapport est  présenté au procureur de la République, a-t-il expliqué. Investir dans les forêts pour lutter contre les incendies     Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture, du Développementrural et de la Pêche, M. Abdelkader Bouazeghi a plaidé, à partir de Jijel, en faveur de «l’investissement dans les forêts pour lutter  contre les incendies menaçant ce patrimoine national» Le ministre a appelé les cadres de son secteur notamment, à investir dans ces espaces en créant des forêts récréatives permettant de «rentabiliser ces lieux au double plan économique et de divertissement et de lutter également contre les feux  qui ne cessent de les menacer». «L’Algérie dispose d’importants potentiels qu’il suffit juste de valoriser et de protéger», a souligné le ministre, affirmant que son département s’emploiera à l’accompagnement de ce genre de projets,  notamment dans les régions à caractère forestier, à l’instar de Jijel. Réitérant l’engagement de l’Etat à indemniser les agriculteurs dont la production a été endommagée par les incendies, le ministre a appelé les citoyens concernés à faire preuve de sagesse et de patience pour permettre une meilleure application des décisions prises dans ce sens. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire