samedi 5 août 2017

On vous le dit

- Evacuation d’une mine de diamants inondée en Sibérie : pas de victime Une inondation s’est produite hier dans une mine de diamants de Iakoutie, en Sibérie, ce qui a nécessité l’évacuation des 150 mineurs présents à l’intérieur, ont annoncé les services de secours, sans faire état de victime dans l’immédiat.  «L’évacuation des personnes présentes dans la mine est en cours. (...) Il n’y a pas de victime», a indiqué une porte-parole des services de secours, précisant que 150 mineurs étaient à l’intérieur au moment de l’accident. L’inondation est liée à une station de pompage, ont précisé les services de secours de cette région, la République de Sakha. Exploitée depuis 2009, cette mine produit un million de tonnes de minerai par an. - 40 corps découverts dans un nouveau charnier en Irak Un nouveau charnier renfermant les corps de 40 hommes exécutés par le groupe djihadiste Etat islamique a été découvert à Ramadi, à l’ouest de Baghdad, ont indiqué hier des responsables. Les forces irakiennes ont découvert des dizaines de fosses communes avec des centaines de corps durant leurs opérations militaires lancées pour reprendre les larges pans du territoire, dont s’étaient emparés depuis juin 2014 les djihadistes de l’EI responsables d’exactions. «Les restes de 40 hommes, identifiés grâce à leurs vêtements» ont été mis au jour dans ce charnier, a affirmé Ammar Al Doulaimi, directeur de la Fondation des martyrs dans la province occidentale d’Al Anbar, un organe gouvernemental. «Les corps en décomposition portaient des traces de balles à la tête», a-t-il dit, assurant que les victimes avaient été «exécutées par l’EI en 2015, lorsque le groupe a pris le contrôle de Ramadi», ville située dans la province d’Al Anbar, à une centaine de kilomètres de Baghdad. Ce charnier a «été découvert par les forces de sécurité, alors qu’elles fouillaient la zone d’Al Tach, dans le sud de la ville de Ramadi», a précisé à l’AFP un colonel de l’armée irakienne, sous le couvert de l’anonymat. Lui aussi a fait état d’impacts de balles à la tête, concluant également à «des exécutions menées par l’EI». - Une cordée de trois alpinistes fait une chute mortelle Trois alpinistes ont chuté et perdu la vie alors qu’ils escaladaient jeudi le Piz Bernina, dans l’est de la Suisse, a indiqué la police. Il s’agit de deux hommes et d’une femme, mais leurs identité et nationalité ne sont pas encore connues, a précisé à l’AFP un porte-parole de la police cantonale des Grisons. «A environ 3600m d’altitude, ils ont fait une chute de 300m dans le vide», explique le communiqué. D’autres grimpeurs, témoins de l’accident, ont alerté les services d’urgence. En raison des risques de chutes de pierres, il n’a pas été possible d’évacuer les corps jeudi. L’opération a été effectuée hier matin avec un hélicoptère. Une enquête a été ouverte. Mercredi, une alpiniste allemande de 32 ans est également décédée, alors qu’elle escaladait ce même Piz Bernina avec un groupe. Elle a glissé et fait une chute d’environ 600 mètres. - 251 personnes, dont 62 enfants, victimes d’exécutions dans le Kasaï Quelque 251 personnes, dont 60 enfants, ont été victimes d’exécutions sauvages entre mars et juin dans la région du Kasaï (centre de la République démocratique du Congo), perpétrées par des agents de l’Etat, des milices ou des rebelles, selon un rapport de l’ONU publié hier à Genève. Ce bilan a été dressé par une équipe d’enquêteurs du Haut-Commissariat des droits de l’homme de l’ONU sur les massacres ethniques dans la région du Kasaï, indique un communiqué du Haut-Commissariat. - Un incendie ravage la Torch Tower à Dubaï Un incendie a ravagé, dans la nuit de jeudi à hier, un des plus hauts gratte-ciel de Dubaï, la Torch Tower, et ses occupants ont été évacués dans la panique. Les autorités de Dubaï, l’un des Emirats arabes unis, ont annoncé qu’il n’y avait eu aucune victime dans l’incendie qui a affecté la partie supérieure de cet immeuble de 79 étages haut de 337 mètres. Le feu, dont l’origine n’a pas été déterminée immédiatement, a été maîtrisé, ont indiqué les autorités. Le chef de la police de Dubaï, le général Abdullah Khalifa Al Marri, a indiqué que l’incendie avait débuté au 63e étage. «Nous remercions Dieu qu’il n’y ait pas eu de victimes et que grâce aux efforts des équipes sur le terrain, les habitants aient été évacués de l’immeuble vers un autre bâtiment et qu’il n’y a  pas de blessé», a-t-il déclaré. La Torch, qui fut un moment le plus haut immeuble d’habitation du monde, avait déjà été en partie ravagée en février 2015 par un incendie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire