mardi 8 août 2017

Mauvais payeurs : l’Algérienne des eaux peine à récupérer pour 29 milliards de dinars de factures impayées

Le montant des factures impayées par les ménages à l’Algérienne des eaux se chiffre à quelque 29 milliards de dinars, une situation qui a amené cette entreprise à réfléchir aux moyens de récupérer ses dettes en poursuivant les mauvais payeurs devants les tribunaux. Dans un entretien à l’agence APS, le directeur en charge de l'alimentation en eau potable au ministère des Ressources en eau indique que cette somme représente environ 63% du montant global des créances dues par l’ADE. M. Smaïl Amirouche signale que le reste des impayés à récupérer, environ 13 milliards de dinars, est détenu pour une large part par des administrations locales. Selon lui, les créances de cette entreprise, par ailleurs en constante augmentation, tout en grevant sa santé financière ont, d’autre part, de fâcheuse incidences sur les opérations d’équipement et de maintenance du réseau d’alimentation en eau. M. Amirouche relève qu’outre les mises en demeure adressées aux débiteurs, une campagne de sensibilisation a été lancée à leur intention, ajoutant que des recours en justice peuvent intervenir, « en dernière étape », visant en tout premier lieu les plus gros consommateurs parmi eux. Celui-ci fait, par ailleurs, état de plus de 6.000 branchements illicites au réseau d’eau potable, dont 3.390, dit-il, ont pu être déjoués et 2.606 autres ont fait l’objet de poursuites judiciaires. De la consommation moyenne d’eau, le représentant du ministère des ressources en eau l’a, d’autre part, estimé à quelque 180 litres/jour par habitant. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire