lundi 7 août 2017

L’Algérie parmi les pays les plus sécurisés au monde

C’est le genre d’information qu’affectionnent les autorités algériennes. L’Algérie, qui a connu une guerre civile dans les années 1990, ayant fait plus de 200 000 morts, est aujourd’hui classée parmi les pays les plus sécurisés au monde et occupe la septième place du classement établi par l’institut de sondage américain Gallup, rapporte l’APS. Grâce à un savant calcul, l’Algérie obtient un score de 90/100, et se place dans le top 10 des pays où les habitants se sentent en sécurité, selon l’indice Law and Order (loi et ordre) de l’institut américain, qui prend en compte le sentiment de sécurité éprouvé au niveau personnel, ainsi que les expériences personnelles concernant la criminalité et l’application des lois. Avec son score, l’Algérie occupe la tête du classement en Afrique, alors que notre voisin marocain pointe à la 43e place et la Tunisie, très loin derrière, à la 79e place, et que la Libye ne figure même pas au classement. C’est Singapour qui arrive en tête du classement avec un indice de 97/100, suivi de l’Ouzbékistan, de l’Islande, du Turkménistan, de la Norvège et de la Suisse. L’institut Gallup se base sur les résultats de plus de 136 000 entretiens menés en 2016 dans 135 pays pour établir son classement pour cette année. Le sondage est basé sur quatre questions pour évaluer notamment la confiance des personnes en les forces de police et le degré de sécurité de nuit assuré dans leurs cités et quartiers. Gallup précise qu’il existe «des relations étroites entre les réponses des personnes interviewées et les mesures externes liées au développement économique et social du pays». Ces relations renseignent sur la façon avec laquelle le taux élevé de criminalité peut affecter la cohésion sociale et les performances économiques d’un pays, explique l’institut. Ces indicateurs sont importants, en particulier pour les Nations unies, et permettent de surveiller l’évolution des sociétés. «L’ONU vise à promouvoir des sociétés justes, pacifiques et inclusives dans le cadre des objectifs du développement durable qu’elle s’est fixé d’atteindre», souligne l’institut. Si, globalement, plus de six personnes sur dix dans le monde disent avoir confiance en leur police locale et 68% se sentir en sécurité lorsqu’elles se promènent seules la nuit, des différences notables entre les régions apparaissent, selon les résultats de cette étude. 13 des 14 pays dans lesquels au moins 15% des résidents disent avoir fait l’objet d’une agression sont situés en Afrique subsaharienne, qui a enregistré la plus importante progression des agressions en 2015 et 2016. Le plus mauvais score du classement a été enregistré, cependant, par le Venezuela qui a obtenu 42/100, selon l’indice Gallup. D’une manière générale, les personnes vivant en Amérique latine sont moins susceptibles de se sentir en sécurité. De leur côté, les Etats-Unis, le Canada, l’Asie du Sud et l’Asie de l’Est obtiennent un score global élevé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire